Nicolas & Mark

pour le Grand Budapest Hotel

Avez-vous vu le dernier film de Wes Anderson? nan? si?

Et bien il y est question de souvenirs, d’amitié, d’intrigues, sentimentales et sexuelles, d’intégration… le tout habillé par les couleurs flamboyantes du souvenir : des costumes violets aux bas rouges, un hotel rose tout en haut des cimes enneigées de Zubrowska, des peaux orangées, comme la mémoire de ce jeune apprenti Lobby Boy, une tâche lit de vin sur une peau diaphane, presque bleutée. chaque plan est millimétré, chaque mouvement chorégraphié, comme une mécanique poétique.

Et puis, il y a ce parfum, l’Air de Panache, qui existe grâce à Nose et Mark Buxton. je me rappelle très bien il y a quelques mois, Nicolas était hyper fier :

« allo Mai, tu peux garder un secret?

-indeed

-on a gagné!!!!

– qué?!

– on va faire le parfum du prochain Wes Anderson qui a choisi notre création… ça va être la gââââre (entendre la « guerre »)(canadian style)

le fait qu’il ne soit pas commercialisé le rend en même temps irréel. gratuit. fantaisiste. précieux. tellement désirable. il porte bien son nom celui là!

j’espère que l’itw vous a plu. et vous propose un concours extra-ordinaire car Nicolas m’a offert 2 parfums pour vous. juste à titre indicatif, les Pays Bas tout entier n’en recevront que 8!!!! hahaha. j’en voulais 2 et pas 1 (et pas 0) parce que je veux être sûre qu’au moins une personne en province puisse sentir ce parfum fabuleux. les parisiens pourront passer chez Nose, au Royal Monceau, chez David Mallett ou encore à l’hotel Raphaël. ou bien sûr tenter leur chance ici même.

la règle est simple : votre mémoire a quelle couleur?

> laissez moi votre réponse en com avec la ville dont vous êtes originaire

> cliquez ici même pour vous inscrire

> cliquez ici même pour partager la news à 5 personnes.

clôture le 6 mars a minuit et on choisira au hasard!!!

bonne chance!!!! xoxo

ps : merci à Nicolas car cette itw vidéo est et restera une exclusivité, de même que les droits à l’utilisation de la BO pour la vidéo. big up à la Twentieth Century Fox!!! naaan? siii!

The Grand Budapest Hotel – Original Soundtrack

Il y a 2 années / Bouche 141 commentaire(s)

141 commentaire(s)

  • Je vis à Grenoble et ma mémoire est VERTE!

    Elle a la couleur de l’herbe fraîche dans laquelle mon grand-père posait une couverture, l’été, à l’ombre du prunier, pour m’y installer, moi tout petit bébé. Il m’apprenait alors tous les noms des insectes sous mon nez, tous les noms des oiseaux là-haut et leur chant. Je n’ai pas connu plus paisible moment.

    Au ras des brins d’herbe, on voit la vie en vert!

    Merci Mai pour ce concours qui fait rêver! Du love!

  • Mais tu es incroyable Maï…Même tes questions…sont supers touchantes (si si).

    Je suis devant mon pc avec mon bol de café à la main à me poser la question… »ma mémoire a quelle couleur??? »…Alors je ne sais pas pourquoi, mais c’est une évidence … le bleu s’impose de suite. Mais du coup il faut chercher pourquoi « le bleu »…
    Et j’ai trouvé rapidement avec les images qui viennent et le sourire grand les lèvres… Le bleu c’est l’immeuble de ma grand-mère où je passais des vacs avec mes cousins, où il y avait mes tantes et oncles, où il y avait des grandes réunions de famille, y avait l’apéro aussi entre voisin (attends ma grand-mère n’a pas attendu que ce soit officialisé pour le faire…ça c’était dans les années 70…ahaha).

    Merci Maï pour ce petit retour en arrière en couleur.
    C’est fou quand même de voir que tout est à la base de l’enfance nan ? c’est un peu comme un cône qui se remplit de plein de chose. Le cône tiend grâce à la base, si c’est pas solide…ça s’écroule. Dingue…
    Quant l’itw « beaucoup de classe ».
    bisous bisous

  • merci pour ce concours dès le matin !
    ma mémoire est gris souris … parce que c’est la couleur exacte de la laine avec laquelle ma grand mère me tricotait des pulls à dormir … des pulls doudous … dont j’ai conservé le dernier avec nostalgie …. ça fait plus de trente ans aujourd’hui qu’elle est partie et la simple pensée de ce pull me réconforte encore et me ramène à mon histoire … c’est magique !
    Merci Merci et Bonne journée
    Isa

  • Bonjour 😉
    merciiii pour ce wonderful giveaway !!!! ça fait rêver !!^^
    et pour ma part ma mémoire est jaune citron comme la couleur des bijoux à base d’ambre que confectionnait ma grand mère en Pologne…je me rappelle que j’adorais passer des heures à la regarder réaliser magnifiques bagues colliers ou boucles d’oreille dans son atelier de Gdansk !!! des fois juste après l’école au lieu de rentrer à la maison j’allais la voir et je faisais mes devoirs tout en gardant un oeil sur son travail méticuleux !! depuis l’ambre me fascine et bien entendu j’ai une collection assez énorme de bijoux avec de l’ambre dont je suis assez fière !!!^^

    bizzz et très belle journée!!!

  • Bonjour,
    Ma couleur de mémoire c’est le bleu , tellement cliché pour une bretonne !

    Merci pour ce concours et hâte de pouvoir sentir les fragrances de jasmin et de fleur d’oranger ! Le jasmin, c’est une fleur que j’ai vu toute mon enfance a coté de la photo de mon défunt grd-père et la fleur d’oranger, elle était dans la cuisine mais faisait aussi référence à une partie de leurs vies en tunisie et l’enfance de ma mère !

    J’y penserais très fort ce soir en allant voir le grand hotel Budapest !

    Merci,

  • Bonjour Mai :)

    J’habite à Villiers-Sur-Marne.

    Ma mémoire est blanche, le blanc de la lumière, mélange et synthèse de souvenirs multicolores… Mais aussi comme une page toujours blanche et prête à accueillir la trace de nouvelles expériences !

    Ce concours vend du rêve. Le parfum m’a fascinée lorsque je suis allée voir le film et je l’imaginais frais et fleuri… Donc je suis ravie qu’il le soit en vrai ! :) Et mmmmh, la fleur d’oranger (souvenir: les crêpes de ma maman) et le jasmin (souvenir: les colliers de jasmin au Caire, ma ville d’origine).

    Très bonne journée à toi.

  • Ma mémoire est bleu canard, un bleu brillant de plume de paon, un voile moiré qui vient chamarrer le moindre de mes souvenirs. Et pourtant, je suis originaire de Paris!

  • Bonjour Mai,

    Quand j’ai lu la question : « de quelle couleur est votre mémoire? » (wahou cette question ! toute la poésie qui se trouve dans cette phrase!) la couleur qui m’est tout de suite venue est le rouge !

    petite, moi j’étais habillée en rouge ou rose, ma soeur (du fait de ses yeux clairs) était en bleu ou vert…

    j’aime le rouge pour sa force, son dynamisme… ses nuances, sa chaleur !

    je suis à Toulouse, la ville rose (rose c’est presque rouge, non ?)

    Bises

  • Ma mémoire est blanche parce qu’elle est remplie de toutes les couleurs des villes où j’ai vécu : le bleu ciel de San Francisco, la terre d’ombre de Brooklyn, le gris chaud et clair de Paris, le jaune brulant de Los Angeles…

  • coucou,
    je viens de boulogne billancourt, et ma mémoire est blanche, car je ne me souviens pas vraiment du passé, je suis plutôt dans le futur. Du coup je dirais un blanc pluie, tu sais quand le paysage prend cette teinte un peu floue et blanchâtre sur le quotidien.

  • J’ai la mémoire bleue : le bleu de la piscine chlorée qui piquait les yeux, le bleu de mon cartable flambant neuf abhorré fièrement, le bleu délavé du jean râpé, usé de trop vagabonder… Oui j’ai la mémoire bleue…

  • Merci Mai pour ce très joli concours qui donne envie de courir voir le nouveau film de Wes (oui j’aime tellement ses films que je l’appelle par son prénom !)

    Sinon pour la couleur de ma mémoire je dirais… Bleu. Je suis originaire d’Ajaccio et le bleu représente aussi bien celui de la mer que celui du ciel. Et lorsque je suis partie faire mes études loin de chez moi, la chose qui me manquait le plus (outre ma famille évidemment) c’était la mer… Cette odeur iodée partout dans la ville, le fait d’avoir un horizon infini, et le bonheur de pouvoir tremper ses pieds dans l’eau salée à n’importe quel moment de la journée…. PFFFFF toutes ces sensations étaient impossibles à comprendre pour mes ami(e)s parisiens.. Quel bonheur d’y être retournée maintenant et d’avoir pu retrouver MA mer :)

  • ma mémoire…. elle est Grise (comme la matière… grise ! presque pas hors sujet!)Et e lle est Bleue ! Oui, c’est ça. Un gris coloré, tiré vers le bleu clair. Quelques chose de poudré, de mat, un peu glacé… une crème glacée infusée aux graines de pavot…
    Un gris bleu qui irait aussi bien en layette, que pour un jour sombre, aussi bien dans une cuisine d’été familiale remplie d’une lumière chaude en espagne qu’un salon épuré à Stockolm. C’est la couleur qui m’est venue en te lisant en tous cas… !
    Et pas loin du tout du temps qui fait dehors, ici à Saint Etienne.
    Il me tarde d’aller voir ce film en tous cas ! Bonne journée !

  • Mai … Je pense que ta grâce et ta fraicheur m’émerveilleront toujours !

    La couleur de ma mémoire, je dirais qu’elle est à l’image de cette matière métallisée qui rayonne de différentes nuances sous la lumière, comme une tâche d’huile ou une bulle de savon. Capable de changer de couleur au gré de mes envies et de ce que je ressens.
    La mémoire olfactive chargé des multiples couleurs et odeurs des souvenirs d’enfance, d’amour, de peine, de voyages.

    Je te suis depuis Lyon avec beaucoup de paillettes au fond des yeux.

    Merci, tout simplement.

  • On a très envie de sentir le parfum après cette vidéo ! Et alors quelle question, je suis devant mon ordinateur à me poser la question : quelle est la couleur de ma mémoire ? Instinctivement j’ai pensé à rouge. Et là je me demande pourquoi ? Peut être, parce que j’aime beaucoup l’odeur de fruits rouges dans les parfums ? Ou alors, parce que le rouge, rose foncé m’évoque la joie de vivre et le bonheur ? Sûrement un peu pour tout ça.
    C’est aussi, la couleur des phares de Bretagne dont je suis originaire. De Brest exactement.
    Des bises

  • Ce film et ce post sont magiques! quant à ce parfum… il m’intrigue!

    Je suis originaire d’Avesnes-sur-Helpe, dans le Nord, et je vis aujourd’hui en Haute-Savoie, à Annemasse.

    Merci pour ta poésie… c’est beau le monde vu par tes yeux!

  • Ma mémoire est un jolie dégradé irrégulier de vert. Allant du vert pomme acidulé au fresh mint délavé avec des touches éparses de couleur mousse (mon encrage terrestre à mes racines?). J’imagine toujours un paysage verdoyant et onirique lorsque mon esprit s’évade alors je suppose que ma mémoire doit s’en être imprégnée…

    Je vis à Bruxelles.
    :)

  • Merci Maï pour cette chance que tu nous fais tenter !!! Ma mémoire a surtout une odeur ; celle de l’herbe TONDUE… qu’est ce que j’aimais m’allonger dans l’herbe juste après que mon père ait pris son courage à demain, un samedi ou un dimanche… mon meilleur ami depuis l’âge de 4 ans (et dont j’ai été secrètement amoureuse jusqu’à l’adolescence) et moi on s’allongeait et on regardait l’immensité bleue du ciel, et les petits nuages qu’on voyait être un centaure, ou un arc et des flèches (loin du petit lapin)… peut être que ma couleur serait bleu ciel, mais plus encore le ciel étoilé et la grande ourse que m’avait a appris à reconnaître ce même ami… quand je vois la grande ourse je pense direct à lui… et également quand je sens dans la rue (olfactive je vous dit 😉 ) quelqu’un qui abuse de la lessive Skip tout comme sa mère en abusait. .. voilà… un roman pardon…
    Betty, une normande en exode à Paris…
    P.S. : je vais aller voir le film au Luxor la semaine prochaine, Wes ça ne se rate pas… et Bill et les autres (quel casting !)…

  • Bonjour Mai,
    Merci pour tous ces partages quasi quotidiens que j’attends toujours avec impatience!
    C’est, pour ma part, le bleu turquoise qui caractérise mon enfance. Les turquoises veinées que ma mère portait, le ciel et la mer en Grèce, …cette couleur que je n’ai jamais su reproduire, même après de nombreuses années passées à étudier l’art.
    Un bleu ni froid ni chaud, ni mat ni brillant, ni profond ni opaque, et avec lequel l’or se mêle à souhait.

    Bises de Strasbourg

  • Alors, je suppose que je ne peux pas participer puisque je suis belge, mais ta question était si poétique, que je n’ai pas pu résister: il fallait que je te réponde. 😉
    Ma mémoire est fuchsia, mais elle est ornée de petits pois blancs, parce qu’elle n’en fait qu’à sa tête, se fait remarquer tout de suite, est brillante quand elle veut, kitch quand ça l’emmerde et incolore dans les trous et surtout, parce qu’elle tente de me rappeler … que oui, je suis une fille! Et que j’aime ça.
    xxx

  • Bonjour Maï,

    Quelle jolie chance de nous faire gagner ce fabuleux parfum…! Et avec une question si intéressante.
    Je dirai que ma mémoire est bleue. J’ai toujours baigné dans le bleu, qu’il soit marine, layette, pâle, jean ou d’eau douce.
    Ce n’est même pas tant que je le porte – mes amies se désespèrent de me voir porter un jour autre chose que du bleu en couleur de « fond » de mes tenues – mais j’aime la profondeur et l’extrême élégance qui s’en dégage. C’est sa discrétion et sa subtilité que j’apprécie, et puis c’est doux et moelleux comme couleur, non ? Apaisant aussi.

    Pour ma part, je vis à Paris.

    Encore merci pour ce superbe concours !

  • j’adore rien que l’idée d’un parfum unique :)
    et sinon ma mémoire est rose comme la bouteille de parfum Paris d’Yves Saint Laurent.
    Après des années d’absence olfactive de ces effluves, il a recroisé ma route et toute mon enfance m’est revenue.
    C’était le parfum d’une de mes tantes

    Et la semaine dernière, en mode balade nostalgique dans paris, je suis allée le humer à nouveau….

    Et je suis à clichy 92

  • Je défaille!!!!!!!! Je me demandais quand tu nous ferais un post sur le parfum! On peut gagner l’air de panache ?! No WAY!!!!
    Tu m’as fait découvrir Nose, Nose m’a fait découvrir un monde nouveau, où le parfum n’est pas limité à que ce que l’on trouve dans les grandes parfumeries. Ils m’ont fait tomber amoureuse de Keiko Mecheri, mon dieu la volupté de ses parfums…

    Autant tu m’aurais demandé de quel sens est ma mémoire (l’odorat, tout est odorant pour moi) autant la couleur…Je suis de Strasbourg, sa cathédrale de grès rose sur fond de ciel bleu quand tu regardes tout en haut, la buée blanche qui sort de ma bouche parce qu’on est en décembre, il fait froid, mais il fait chaud dans les coeurs, c’est bientôt Noël, les lumières partout, l’odeur de vin chaud, la cannelle, les agrumes…
    C’est le souvenir le plus ancien que j’aie. Il est blanc, car quand je ferme mes yeux, tout se mélange! Ma mémoire est blanche, non pas vide comme pourrait l’être une page, mais pleine de couleurs!

  • Bonjour Mai ! C’est à chaque fois un réel plaisir de te lire ! Et aujourd’hui une question intrigante nous est posée. Sans réfléchir je dirais que ma mémoire est grise, grise comme les cieux capricieux de Normandie ou d’Angleterre. J’ai vécu toute mon enfance à Étretat, et après de longs séjours à Londres et Bristol j’ai appris à aimer le brouillard, sa non-couleur si singulière, voilée et fumée, intense au point de ne plus laisser filtrer la lumière !
    Je vis à Grenoble, et je suis une grande fan de l’atmosphère que tu crées ici ! Merci !

  • Mai…j’ai découvert ton blog il y a une semaine exactement, et c’est fou à quel point ton univers et ta façon de poser ton regard sur le monde et sur ceux qui t’entourent rendent instantanément la vie plus belle et colorée.
    Moi aussi j’ai dit un grand OUI aux couleurs, depuis quelques années…et depuis c’est assez dingue comme ma façon de voir et inversement la manière dont les gens me perçoivent se sont modifiées ! J’avais ce trésor-là fond de moi et j’avais juste à le laisser s’exprimer. Les couleurs sont synonymes d’ouverture, une sorte de chant universel, une déclaration d’amour à la vie quoi !
    Mon beau manteau en drap de laine vert émeraude, mes lèvres Dragon girlisée by Nars, un haut plus bleu que mes yeux, et zou la vie change!
    A bien y réfléchir, mes souvenirs ont un goût bleu. Le bleu des yeux de ma grand-mère italienne, Angelina, et de la douceur de ses sourires. Le bleu de la piscine municipale où mon grand-père nous emmenait ma soeur et moi. Le bleu de mon premier cartable que je serrais avec moi avec un peu d’appréhension certains matins froids . Le bleu immense du ciel en plein été en Italie, quand je pédalais à vélo dans le Frioul à 13 ans, à en perdre haleine.
    Ta question est belle parce qu’elle fait ressurgir tant de belles choses, qu’aujourd’hui je regarde, non plus avec tristesse, mais avec une douce nostalgie, un petit sourire en coin. Merci Mai ! Moi c’est Julie.

  • Alors moi ma couleur c’est sépia. Comme les photos d’antan, où tout à l’air calme… comme l’éducation que j’ai eu, à la campagne, les vaches à la maison et le coin du feu en hiver ou tu n’entends que le crépitement et la voix de ta mamie qui te raconte des histoires en patois (que tu ne comprends pas). Et ce qu’il y a de bien et de magique c’est que c’est toujours comme ça et que dès que je rentre chez moi (j’ai beau vivre à l’étranger ma maison c’est la bas) tout est toujours pareil: le temps s’arrête et on a juste le temps de vivre en fait… :)
    Ah et chez moi c’est Montpouillan, 600 habitants, à coté de Marmande, à coté de Agen, entre Bordeaux et Toulouse (c’est clair comme ça non? 😉 )
    Merci Timay pour ton blog, il suffit que je le regarde pour en ressortir émerveillée et trouver que tout est merveilleux autour de moi!

  • Woaaaa! Quelle chance de pouvoir participer à ce concours. Ici à Seattle on doit attendre le 14 Mars pour aller voir le film. J’ai hâte!

    Bon ma mémoire. Quelle couleur? Je vais dire… vert. Car tous les étés (jusqu’à ce que je trouve mon premier job d’été) je partais à l’aventure avec mes parents. En camping, dans la nature. A six dans la voiture, on faisait nos valises pour un mois et hop c’était parti. Parfois on savait exactement où on allait, parfois on partait juste sans connaître vraiment la destination finale! Mais on était sûrs qu’on allait voir du VERT (= la nature!). D’ailleurs, à mon retour de Seattle, on repart tous les 6!

    Voilà ma petite histoire. Sinon en vrai je suis de Nantes :)
    Bises Mai et merci pour ce concours!

  • Ohlala ce parfum, quelle magnifique création !
    Et sinon la couleur de ma mémoire est…jaune ! Mais attention, pas un jaune froid pastel, non un jaune curry, indien, vif! C’est une couleur que j’affectionne beaucoup, parcequ’elle est solaire évidemment et qu’elle me rappelle les vacances, l’été, la lumière, l’herbe abîmée par la chaleur. Je trouve cette couleur très réconfortante, énergisante et à la fois très douce.
    Et ma ville d’origine (en tout cas celle où je suis née) : Lausaaaanne, là où ya pas l’feuu au laaac :)

  • Oh mais c’est génial ça ! Je me demande bien quelle odeur il a !
    Ma mémoire est bleue, bleue comme l’océan, la bretagne, mon enfance quoi. D’ailleurs, je suis de Rennes.
    J’ai partagé le concours, et je n’ai pu qu’à croiser les doigts !!

  • Je suis allée voir le film il y a quelques jours, j’avais tellement hâte, j’adore Wes Anderson.
    Et c’est marrant parce qu’en imaginant l’odeur de l’Air de Panache en voyant le film, je voyais plutôt quelque chose de très entêtant, sucré, (je suis nulle pour parler des odeurs haha) puisqu’on peut suivre Monsieur Gustave à la trace !
    En entendant Mark Buxton en parler ça m’intrigue, j’adore les parfums à base de fleurs blanches (jasmin, muguet…). Je savais pas qu’ils avaient vraiment créé ce parfum, c’est dingue cette attention du détail…

    Mais je m’égare ! La couleur de mon (mes) souvenirs, je dirai le rouge. C’est une couleur un peu forte, mais qui a baigné mon enfance : les lunettes et le rouge à lèvres de ma maman, toutes nos voitures, les murs de notre salon, les tomates du jardin…
    Une marseillaise parisienne pour les études (qui essaiera d’aller chez Nose, rien que pour appuyer sur la poire !)

    Bises Mai, et merci, tu nous gâtes 😉

  • Bonjour Mai….
    La couleur de ma mémoire est rouge. Je suis cinéphile est cela me ramène à la couleur des fauteuils de cinéma, à David Lynch également. Il utilise énormément le rouge. C’est aussi le souvenir de ma mère, ces ongles vernis, sa bouche vermillon. Sans oublier le bonnet de M. Cousteau et donc de Steve Zissou dans la Vie aquatique. Je souhaite de tout mon cœur gagner. Je suis totalement fan de Wes et je suis Parisienne.

    Doux baisers.

  • Bonjour Mai,

    Ma mémoire est verte, car c’est la couleur dans lequel je m’enveloppais d’aussi loin que je me souvienne dès que j’avais un problème, dès que je voulais m’évader, mais je ne saurais pas te dire pourquoi aujourd’hui… qui sait ça me reviendra peut-être…
    Je suis originaire de Toulouse !

    Merci à toi

  • Bonsoir Mai,

    Je rentre tout juste de la séance et j’ai justement l’impression que ce fameux Air de Panache me poursuit. Ce qui m’a beaucoup étonnée en regardant cette interview, c’est que je n’avais absolument pas imaginé Air de Panache tel qu’il y est décrit mais c’est justement cet effet de surprise qui me pousse à écrire.

    Ma mémoire est bleu ciel comme quelque chose de doux et tendre, quelque chose d’aimé et de chéri. Elle est bleu aussi comme un ciel sans le moindre nuage un matin de printemps dans la paisible ville où j’ai grandi, Poitiers. En fait, c’est un bleu rassurant, sorte de cocon, bulle d’innocence.

    Merci pour ce concours plein de poésie.

  • Ma mémoire est un voile écrue balloté par le vent. Elle est vaporeuse et évanescente. Je vis dans le présent.
    Mon parfum est l’air du temps, alors j’adore ici naître l’air de panache. Cela me donnerait peut être plus de d’audace, d’assurance, et de liberté. Je vis en province près de lille et j’adore les parfums …
    J’en profite pour te remercier pour ton blog, merci 😉

  • J’ai adoré ce film que j’ai vu hier au cinéma… Plein d’extravagance et de poésie, et ce parfum… ça donne très envie de le sentir !

    En pensant à mon enfance, c’est le doré pailleté des guirlandes de Noel et des pétillons (ça s’appelle comme ça ? ces trucs qu’on allume et qui pétillent !) qui me vient… Noel en famille chez les grands parents, tout le monde heureux d’être ensemble… J’ai eu une enfance très cliché !
    Et j’habite près de Marseille.

    Merci pour ton blog si humain et inspirant Mai !

  • Alors, moi je suis originaire d’Andramosabe (haha, barbare hein?), un tout petit village perdu en pleine brousse malgache et ma couleur de l’enfance c’est du rouge ambré. Un Rouge HYPER PETANT avec quelques nuances ambrées dedans, tout bêtement parce que cette couleur était partout, partout, partout dans ma maison, sur le sol, les murs de ma chambre et le sol du « foyer » où je passais l’essentiel de mes journées. Le foyer était l’endroit où tout se passait, une sorte d’énorme « hangar » où i y avait une micro mini épicerie, une énorme piste de danse/volley/badminton/mini concert et… voilà.
    Bon, aujourd’hui, j’ai déménagé, je vis à Lyon, mais dès que je vois cette couleur (ce qui est, somme toute, assez rare), tout me revient en mémoire, les odeurs (vanille, riz, paddy, terre, pluie, vary amin’ny anana de ma maman, beignet de banane, cire… Tout), le bruit, la vie colorée et douce.

  • Bonjour, je m’appelle Hélène, je viens de Strasbourg, je suis aux arts décoratifs et j’ai 18 ans
    J’adore le travail de Wes Anderson, et j’ai été heureuse de voir pour la première fois un de ses films sur grand écran
    Ma mémoire est noire. Je sais qu’il y a débat sur le noir, si c’est une couleur ou pas, moi, je sais que c’était la couleur d’une robe en velours que j’avais quand j’étais petite. Je l’adorais parce qu’elle faisait dame, j’avais l’impression d’être aussi belle que ma mère, je l’aimais tellement que je ne voulais pas grandir de peur de ne plus pouvoir la porter. Elle avait des reflets entre un vert bouteille et un vert anglais, assez indescriptible.
    Je me souviens du moment ou j’ai du accepté le fait d’avoir grandi d’un coup, elle est maintenant à ma petite cousine, mais elle ne l’aime pas autant que moi.

    Merci encore pour votre travail, passez une bonne journée

  • Toute cette poésie ambiante me fait rêver et voyager, merci à tout le monde pour ce doux réveil. Merci à toi Timai.

    Ma mémoire est très colorée, très visuelle, tout n’est que couleurs et traits. Mais il faut choisir, alors je garderai des crépuscules de mon enfance. J’étais une petite fille très réservée et je ne sais pour quelle raisons, mélancolique. On habitait à 5 minutes à pieds de la plage alors tous les soirs je sortais discrètement de la maison pour aller voir la mer et ce dégradé d’orange-bleu-violet, des fois intensément rosâtre, des fois intensément dans les tons rouges – mais toujours ponctué par quelques traits feutrés de nuages par ci par là. C’était si calme et magique. Et sentir les derniers rayons de soleil sur ma peau, j’aimais déjà ça. Comme une odeur de ciel doré qui restait sur moi après. Je me faisais souvent gronder car il ne fallait pas s’aventurer à la plage si tard (et que de toutes façons souvent je me faisais engueuler par les couples qui s’y embrassaient), mais c’est encore plus magique ainsi, mon fruit défendu.
    Tout ça n’est plus que souvenir. La maison de mon enfance a été démoli, le chemin à la plage a été bouché, tout notre voisinage est désormais transformé en un grand boulevard tout au long de la plage. Quand j’ai découvert cette nouvelle, quelque chose s’est effondré en moi. Comme si on perdait ses repères d’un coup, à tout jamais.

    Alors je chéris ces souvenirs de peur de les oublier. Oh j’en ai tant.

    C’était à Da Nang, une ville du centre du Vietnam. Depuis, mon obsession des crépuscules a beaucoup voyagé, jusqu’à Paris.

  • Je dirai que ma mémoire est verte comme une des couleurs qui prédomine dans les tableaux de mon père, tellement amoureux de la nature ..!
    Je viens de Paris.

  • Ma mémoire est bleu très froid très profond, comme le ciel de la montagne où j’ai grandi, avec le bruit des pas de mon père qui marche devant dans l’herbe ou dans la neige, ma famille autour et le vent. Ce bleu a très heureusement pris le pas sur tout le noir qui a pu tenté de s’introduire dans mes souvenirs. C’est toujours ce bleu qui gagne.
    Mathilde à Lyon

  • Ma mémoire est bleu vert moirée. Sous certains éclairages elle est franchement d’un bleu profond, franc, téméraire, droit dans ses bottes et, en « contrechamps », elle devient plus liquide, douce mais inquiétante, comme une mer d’hiver un peu verte qui tend presqu’au jaune. Mais la plus part du temps, cette couleur de mémoire est insaisissable. Elle navigue entre ce bleu plein de clarté et un vert plus mystérieux qui la réchauffe subtilement.

  • Bonjour,

    Je suis originaire de Toulon.

    Ma mémoire est blanche étincelante. Ce sont les flocons de neige dans l’air qui fusent comme des milliards de sequins holographiques sous le soleil de l’hiver. C’est la rosée du petit matin de Mai fleuri sur les fleurs dCe sont les flots dans l’été qui brillent dans mes yeux , les lustres en cristal de Bohème que je nettoyais, les paillettes sur mes vernis,

  • Ma mémoire est beige, beige essuyé, beige dilué. La couleur du sable, la couleur des respirations de ma vie. La couleur de la poussière des rêves, la poussière des pays que j’ai parcouru.

  • Ma mémoire, ma mémoire… Menthe à l’eau, qui se laisse glisser au fil des souvenirs. Tantôt pastel et douce, si elle est bien diluée, tantôt plus vive et acérée. Elle me rappelle ces instants ou je trébuche, pour que cette fois je garde l’équilibre. Elle me fait monter le rose aux joues, à la pensée de celui qui fait papillonner mes yeux e reste… Capable des plus jolies sensations comme des moments les plus asphyxiants. C’est elle et moi, c’est moi et elle, et c’est la vie.

    Charlène – Bruxelles

  • Ma mémoire est brune, une sorte de brun chaud, comme la bouteille d’après solaire toute grasse, celle de la plage, celle qui sent bon le soleil. Brune comme les vieux meubles de chez mes parents, les meubles que mon père fait, qui ont une couleur orangés quand il fait beau. Je viens de la côté d’opale, le nom de mon minuscule village ne servirait pas à grand chose ! Merci Mai rien que pour cette question, elle m’a permis de retourner un peu à la maison. Love u <3

  • Je suis née dans le sud, à Villelaure, au pied du Luberon. Du coup la couleur de ma mémoire est jaune : du soleil à la couleur des murs des maisons en passant par celle de l’huile d’olive.

    Merci pour ce que tu fais Mai :)

  • Bonjour,

    Ma mémoire est blanche étincelante.
    Ce sont les flocons de neige qui fusaient tout autours de moi, violente tempête de sequins merveilleux sous un doux soleil d’hiver.
    Ce sont les fascinantes paillettes de mica sur les galets salés brulants de l’été.
    Ce sont les tintements des morceaux de cristal de Bohème des lustres dont je m’occupais si méticuleusement étant enfant.

    Ce sont les gouttes de pluie en suspens dans l’air, admirées la tête en bas un soir d’Août sur un manège hyper rapide d’un parc d’attraction suédois.
    Et c’est le sucre glace saupoudré sur le pain perdu de ma grand-mère mêlé à l’odeur chaleureuse de sa cuisine.

    Tiffany, originaire de Toulon

  • coucou Mai et merci pour ce concours!!!!! ça fait rever ces sublimes parfums!!
    De quelle couleur est ma mémoire, excellente question! Je dirai qu’elle est jaune, car je préfère garder en mémoire les journées où le soleil brule, où la chaleur est étouffante, où la lumière passe sur mes cheveux et les éclaircit… des journées d’enfance à courir dans le jardin, ou celles ou adultes je farniente dans la chaise longue, le soleil de Rome, Paris, Barcelone, Florence, la Sicile, Istanbul… S’il ne fait pas beau, je passe mes photos en noir et blanc, et peut etre est ce la même chose avec ma mémoire…
    Je préfère voir la vie avec le soleil! 😉
    Nina de Paris

  • Ma mémoire a quelle couleur… je fermxciifogiicîoju uchi. e legs yeux un instant et je ressens une couleur chaude, douce… je vois un orangé très doux, presque rosé.
    U. Ici
    Grxwrjchuftfgjxjgfg uug xhccc ici chi ui cc Ichou. J c vu c jcc j hg
    Carine de Lagnyfv. Vu vu jxccjchiocffhyfitfxf

  • Un jaune safran, chaleureux et lumineux car j’ai tendance à me remémorer les bons moments, ceux qui semblent comme hors du temps, touchés par la grâce, qui, quand on y repense nous illuminent le visage. Tu penses à quoi ? Oh rien, je viens de me rappeler un bon souvenir

    Et big up pour la collab, quelle classe 😉
    Sinon je viens de Maule
    xx

  • Ma mémoire, sa couleur… La question a-t-elle seulement un sens dans l’acception goethienne de la couleur ? Pour citer ce fameux passage de la Farbenlehre : « couleur, qui comme les saisons change sans cesse, pourrais-je un jour fixer ta beauté évanescente ? »

    Mais ce serait quand même un jaune orangé si je devait choisir.

  • La mienne est comme un cratère de volcan rempli d’une eau d’un bleu laiteux et trouble. Je ne sais jamais si je vais y avoir pied. Tout s’y enfonce mollement avec parfois des bribes qui surnagent. Et puis d’un coup ça jaillit…

    C’est fascinant toutes ces mémoires, tous ces souvenirs.
    Je suis à Hanoi alors je laisse le parfum aux autres !

  • Je suis de Valenciennes dans le nord de la France! Et ma mémoire est rose fushia, fushia comme le rouge à lèvres de ma mère assorti à son vernis à ongles, c’est aussi la couleur de mon Kiki édition limitée et celle de mon vernis à lèvres d’YSL, c’est la couleur de mes PPT et la couleur du rosier à l’entrée de chez ma grand mère! Oui sans aucun doute ma mémoire est rose fushia!

  • Je crois que ma mémoire est couleur garrigue. Un mélange de pierre, de terre dorée et de vert brûlé par le soleil. C’est ça je crois. Une couleur de Provence, la couleur de ses odeurs.
    Merci pour ce concours qui nous permet de poser des couleurs là où on ne s’attendait pas à le faire.

  • Bonsoir Mai !
    Ma mémoire est ocre…la couleur favorite de ma maman sur ses combinaisons et ses foulards quand j’étais petite. La couleur également du sable et de la poussière lors d’un voyage en Egypte qui m’a marqué les sens. La couleur qui s’imprègne sur les rétines quand on a les yeux fermés au soleil…bref, celle qui donne une sensation de sérénité.
    Elena de Lorient.

  • Bonjour,
    Ma mémoire a la couleur du sable et des fougères sous un ciel d’été… Un mélange d’ocre, de jaune pale et de vert profond…
    Ma mémoire sent aussi l’ odeur aussi de la fin d’une longue journée d’été.
    Merci !

  • Ma mémoire est un crème chaleureux… C’est la joue poudrée de ma grand mère qui me racontait des histoires de princesses égyptiennes, l’odeur des gâteaux que ma mère préparait le dimanche, le parquet d’une salle de danse, le pull douillet dans lequel je me lovais… Des souvenirs doux.

    J’ai grandit à Briançon et Valence. Merci Mai pour ce concours!

  • Wahou, merci pour ce super concours !!! L’interview est chouette.
    Ma mémoire est de toutes les couleurs… chaque souvenir a sa propre couleur et sa propre odeur !!

    j’habite a Paris.

    bises
    Emma

  • Salut timai, j’habite sur l’ile de la réunion et tes articles me bouleversent. Ma mémoire est bleu, la plage, le ciel, l’eau, cette couleur me rappelle mon enfance sur cette petite ile, bien que le bleu soit une couleur froide, pour moi elle représente la chaleur, le soleil, le gout du sel sur la peau, le chlore, les vacances, le bonheur ! Merci beaucoup pour ce concours timai !

  • (je me suis trompée dans mon adresse mail, précédent commentaire)
    « Ma mémoire et mauve …
    Je suis originaire de Lyon.
    Merci pour ce concours et ces découvertes. »

  • Ma mémoire est turquoise comme l’eau des caraïbes qui restent le 1er voyage fait avec ma maman, 1ere initiation à  » l’ailleurs », les premières découvertes du monde, des cultures… Un souvenir impérissable plein de couleur, de senteur et de gaité!
    Un grand merci de bordeaux pour ce très chouette article.

  • Étant quelqu’un de passionnée, ma mémoire est rouge.

    Je suis originaire de Metz.

    Merci pour ce concours, les parfums et les odeurs en règle générale ont toujours eu une grande importance dans ma vie.

  • bonsoir ,
    Quand je fais appel à elle, ma mémoire est, au début, comme aveuglée par un rayon de soleil au coin de son œil.
    Ne sachant pas trop définir la couleur d’un tel éclair, je vais opter pour celle qui vient juste après, c’est à dire « doré », comme une belle peau bronzée!
    Merci !
    (j(habite à côté de Rennes)

  • Maï,ma mémoire est blanche innocence…

    cette vidéo est un teaser fou! et les notes de cette fragrance aussi… je veux y gouter!

    merci. et bibis!

  • Bonsoir,
    quelle belle idée que ce concours et cette question ! J’habite à Tours.
    Ma mémoire est verte, verte comme les volcans éteints que je redécouvrais chaque été en rendant visite aux oncles et tantes au coeur de l’Auvergne.
    Merci pour cette page très réconfortante en ce soir de pluie.

  • Classss. Mai tu gères. Wes anderson je suis tellement mais tellement fan.
    Ton itw est cool, pétillant, beau comme d’habitude. Je ne me lasse pas de tes post.
    Belle semaine bisous

  • Hello Mai. J’ai tout simplement adoré le film, plein de couleurs, de kitch et de fantaisie. La couleur de ma mémoire est jaune poussin. Poussin comme l’animal après lequel je courrais petite chez mes grands parents, poussin comme le soleil dont je ne peux me passer, poussin comme le jus pressé du petit-déjeuner dominical. J’aime tant le jaune et je suis tellement triste que cette couleur soit associée à la trahison. Belle semaine à toi, et merci pour tes jolis post qui redonnent le sourire.

    TTL de Paris

  • « Votre mémoire a quelle couleur? ». Quelle belle, question, c’est tellement poétique. 1er réflexe, je me replonge dans des souvenirs d’enfance, de vacances, de moments heureux, et plusieurs idées me viennent à l’esprit, le vert de l’herbe, le bleu du ciel, mais aucune couleur ne semble convenir à toutes les couleurs qui emplissent ma mémoire.

    Quand tout à coup je réalise le point commun de tous ces beaux souvenirs : le jaune.
    Ma mémoire est jaune, presque blanche. De ce jaune presque blanc que seule la lumière du sud semble révéler. Un jaune que je retrouve dans le préau de mon école primaire, dans la lumière du soleil qui se reflète sur le sol et le sable en vacances sur la côte d’azur, dans la couleur des vieilles pierres qui font de Bordeaux (ma ville) une ville lumineuse, et dans la lumière qui donne à mes souvenirs de voyages une teinte irréelle presque magique.

  • Quelle merveille! Ce film est un petit bijou et cette histoire autour du parfum… Dommage qu’il ne soit pas commercialisé, ou pas en fait, ça le rend d’autant plus unique.
    Je suis originaire d’un petit village provençal qui s’appelle Mimet, et ma mémoire est incontestablement d’un bleu turquoise éclatant. Comme les calanques, associées au vert et à l’odeur des pins, au goût du sel et au soleil éclatant. Les calanques et la Corse, où j’ai passé tous mes étés, mes plus beaux souvenirs.
    Merci Mai de nous faire partager ça!

  • Saluuut !!
    Merci pour ce concours, c’est vraiment cool :) Surtout que le parfum doit sentir si booooooon !
    Alors ma mémoire a quelle couleur ? Sans trop réfléchir, je répondrais dans les tons jaunes, parce que c’est la couleur du passé, les photos jaunies, les films en mode sépia… Donc ocre, ma mémoire est ocre :) C’est assez surprenant de me rendre compte que ma mémoire a une couleur !!
    Bref, plein de bisous Mai, et merci pour tout.
    Charlotte, d’Aix-en-Provence.

  • Hello Mai ! Merci pour cette super vidéo (comme d’hab) et pour ce concours, L’Air de Panache, ça me ferait du bien ces derniers temps !
    Ma mémoire est mauve, sans hésiter ! Je crois que ça a un rapport avec ces fleurs que j’aimais tant, en Allemagne, quand j’étais petite (je suis 1/4 allemande et ai passé beaucoup de vacances là-bas).
    Je suis du côté d’Aix-en-Provence, mais toute bébé, j’habitais Dijon!
    Évidemment, je clique, je partage, tout ça tout ça !
    Merci encore et belle journée !

  • Ma mémoire a la couleur des rideaux de théâtre, des bergères moelleuses où l’on s’enfonce avec sa tasse de thé devant le feu, des murs sombres contre lesquels on s’appuie dans les bars que l’on préfèrent, du vin qui nous a voilé les yeux et a ralenti le temps, du velours qu’on a retrouvé dans le placard de sa grand-mère et qu’on ne portera plus mais qu’on gardera toujours. Un rouge bordeaux, qui tire sur le violine quand on s’y réfugie par tristesse, sur le framboise quand on se rappelle d’un amant; qui prend des airs de rose poudré pour des souvenirs d’enfance un peu troués d’avoir été trop chéris. La mémoire est un canapé où l’on vient se reposer et s’entourer de ce qu’on a été, d’où l’on contemple ce qu’on a vécu, d’où l’on cherche ce qu’on a perdu entre les coussins, un peu plus profond dans les replis du tissu…

  • Ma mémoire a la couleur des rideaux de théâtre, des bergères moelleuses où l’on s’enfonce avec sa tasse de thé devant le feu, des murs sombres contre lesquels on s’appuie dans les bars que l’on préfèrent, du vin qui nous a voilé les yeux et a ralenti le temps, du velours qu’on a retrouvé dans le placard de sa grand-mère et qu’on ne portera plus mais qu’on gardera toujours. Un rouge bordeaux, qui tire sur le violine quand on s’y réfugie par tristesse, sur le framboise quand on se rappelle d’un amant; qui prend des airs de rose poudré pour des souvenirs d’enfance un peu troués d’avoir été trop chéris. La mémoire est un canapé où l’on vient se reposer et s’entourer de ce qu’on a été, d’où l’on contemple ce qu’on a vécu, d’où l’on cherche ce qu’on a perdu entre les coussins, un peu plus profond dans les replis du tissu…
    Marion, entre Sèvres et Lyon

  • Bonjour Mai
    ma mémoire est bleue, ça me semble évident mais je ne sais pas tellement pourquoi
    la seule couleur qui reste quand on est au fond de l’eau peut être
    c’est joli tous ces commentaires colorés des gens qui racontent de panière si poétique des moments de leur vie…
    merci à toi de savoir faire éclore ces instants

    Mirabelle
    originaire d’Angers (mais je vis aujourd’hui en banlieue parisienne…)

  • Oh la la la la : orange blossom !!! Je suis folle, le mélange avec le jasmin, la bergamote….. Le paradis a une odeur, ça doit être celle là ! J’ai un problème avec la fleur d’oranger depuis toujours, depuis petite, tous mes parfums en contiennent, tous ceux que j’ai aimé et possédé, qui me représentaient en été constitués, pourquoi ? Je ne sais pas, c’est MON odeur, celle qui me réconforte, me rend plus forte et m’apaise, assez paradoxal au final….

    De quelle couleur est ma mémoire ? Cette question est juste parfaite, elle te pousse à te poser quelques minutes voire plus pour te pencher sur tout ça…. Ma mémoire à une odeur ça oui, la fleur d’oranger. Ma grand mère, espagnole ayant vécu au Maroc en mettait partout c’est vrai mais, ma mémoire à quelle couleur… Elle est faite d’une multitude de couleur, un bleu profond, un jaune chaud, un gris fumé mélange du noir douloureux et du blanc pur de l’espoir…. Puis, un orange chaud, celui qui réchauffe lorsqu’on en a besoin, pour tenir, pour grandir et pour dissiper ce gris…

    Je suis originaire d’Aix en Provence et j’aime ma Provence, verte et ensoleillée, douce avec du caractère.

    Bonne journée !

  • Bonjour Mai…
    Tu pousses à l’introspection, là, bien plus que je ne le pensais en cliquant sur « commenter »! C’est bizarre, je crois que ma mémoire est blanche, tu sais ces irisations nacrées de l’écume des vagues… je crois que c’est parce que la vie c’est ça, du mouvement, des oscillations, parfois des tempêtes et souvent des petits moments de pur émerveillement, comme lorsque l’écume fait de délicates petites bulles en bord de plage…
    J’habite à Paris, et te remercie pour ce joli concours!

    Emilie

  • hello Mai
    quelle jolie idée de demander la couleur de nos souvenirs.
    alors pour moi, la couleur de mes souvenirs est : Le JAUNE
    je pense que ça vient surtout des champs de colza quand j’allais en vacances en normandie. je les trouve toujours très beaux et je suis toujours un peu émue quand j’en vois, sans vraiment savoir pourquoi. maintenant je crois que je sais :)
    je viens de Paris
    bisous

  • Bonjour,
    je viens de Suisse.

    Ma mémoire est dans jaune / rouge.
    Tout simplement car je suis passionnée des coucher de soleil depuis que je suis partie, il y’a quelques années de ça, en Inde du Sud. J’avais 10 ans, on a atterri à Bombay et je m’attendait sûrement pas à voir toute cette pauvreté dans la rue. Après une journée haute en émotion, avec ma famille, on s’est posée sur la plage et c’est bien au moment même ou j’ai vu ce coucher de soleil que je me suis rendue compte de la chance que j’avais mais aussi, que mise à part cette pauvreté les indiens étaient le peuple le plus souriant que j’aie jamais vu.
    Anyway, la journée s’est terminée en « pleurs de joie » et depuis ce jour, je pourrais passer ma vie entière à contempler des couchers de soleil.
    (Désolée pour mon français, cela fait bientôt une année que je ne l’ai plus « pratiqué » par mail – je séjourne en Australie.)
    Ton blog me fait tout autant rêvé même à 18000 km :)
    Thanks for being you.

  • La mienne a une couleur chaude et nostalgique

    Une couleur ocre, bronze, dorée…

    C’est la couleur que je voyais petite, les pierres du Roussillon, elles étaient ocres presque rouges.
    Le bronze c’était la couleur qui émanait du sable en fin d’après midi à la plage, lorsque le soleil était encore chaud mais descendait lentement dans le ciel
    Le dorée, c’était la lumière, douce et chaude, qui éclairait les murs blancs décorés de portraits magnifiques de beautés vintages chez ma grand-mère.

    J’habite à Paris, merci Mai pour cet instant, replonger dans mon enfance, ma mémoire, ma rappeler l’été et ses belles couleurs qui réchauffent.

  • Mon souvenir est rose. Pourquoi? Je ne sais pas, mais un filtre rose couvre et habite mes souvenirs, couleur aussi changeante qu’eux, qui inspire la mélancolie, la joie, la tristesse, l’amertume, le regret, la fierté …

  • Ma mémoire est rouge. C’est la couleur du pays d’où je viens, mais aussi celle de la passion et du sang, à la fois violente et belle…

  • Ma mémoire est rouge. C’est la couleur du pays d’où je viens, mais aussi celle de la passion et du sang, à la fois violente et belle… Et elle fait si bien écho à la lumière jaune de Montpellier, la ville où je vis!

  • Bonjour Maï!

    Jolie question… ma mémoire, aujourd’hui, je dirais qu’elle est cleu-gris d’orage. Comme le ciel que j’ai admiré aujourd’hui pendant ma ballade dans les champs.

    Et sinon j’habite à Rennes et je trouve que ce serait super si ça pouvait sentir « l’air de panache » par ici! :)

  • Bonjour Mai,

    Ma memoire est Rouge comme l Asie ( mes origines ) , rouge framboise comme l amour (couleur de mon mariage), rouge vermillon comme mon beau manteau d hiver, rouge- orange comme mon dernier voyage ( Red leaves a Osaka , Japon ) , rouge Chine comme mon banc provenant d’une pagode de Shanghai , rouge palpitant comme mon rouge a levres fetiche, rouge comme mes souvenirs d’enfance ( les cerises et fraises du jardin ) …

    J’ habite a Hong Kong et te lit tous les jours en esperant y trouve un nouveau post.

    Bonne journee.

  • Hey hey Mai,

    Ma mémoire serait vert d’eau. Une couleur légère toute en variation entre le bleu et le vert.
    Ne me demande pas pourquoi mais elle est également associée à une matière, quelque chose qui ressemble à de l’aquarelle … les couleurs tour à tour plus vives ou plus intenses mais toujours en vibration.
    Tout ça pour des souvenirs Strasbourgeois, ma ville d’origine …

  • « Nom de bleu, quelle soirée ! » Non mais vraiment c’est fou ce concept de créer un parfum qui n’existera qu’à l’image, j’adhère ! C’est beau car ça laisse à l’éphémère une part d’immortalité. Hâte de pouvoir le découvrir !
    En ce qui me concerne quand je pense à la couleur de ma mémoire, tout devient ocre. Ocre comme le parquet de ma chambre de petite fille sur lequel se jetaient les rayons du soleil, ocre qui me fascinait. Comme j’aurais rêvé être Peau d’Âne et que l’on me crée une robe couleur … parquet ! Et oui ! No comment ! En tout cas merci de permettre à deux chanceux de pouvoir tenir le précieux flacon dans leurs mains, et éventuellement pouvoir le sentir pendant la projection du film : le rêve !

  • ma mémoire est grège… un peu grise un peu beige, floue. elle ne rend pas justice à la lumière unique, écrasante de mon sud d’amour, moi qui suis originaire de Montpellier, ville que j’adore et qui resplendit de toutes les couleurs, qui a cet air de panache. ma mémoire ternit cet éclat, peut-être parce qu’enfant le soleil que je voulais regarder dans les yeux m’éblouissait. parfois, des éclairs de bleu, le ciel si pur qu’on ne trouve que là-bas, de vert comme les oliviers qui s’agitent le soir, de jaune comme les jonquilles du jardin de ma mère me traversent et c’est comme s’ils envahissaient ma mémoire. mais ça ne dure qu’un instant, elle redevient terne, incapable de rendre hommage à la beauté des couleurs du sud.
    merci Mai pour le concours,
    xx
    Clara

  • Hello Maï,
    The darjeeling limited est mon film préféré, alors j’ai hâte de voir ce nouveau Wes Anderson.
    J’habite à présent Paris, après plusieurs années en Asie du Sud Est et aujourd’hui ma mémoire est rose vichy.

  • Je suis de banlieue parisienne (ça compte comme Paris non?) et je dirais que ma mémoire est bleu ciel, comme celui des premiers jours des vacances d’été, des après-midi au parc où nous emmenait notre institutrice à l’approche de la fin d’année, où nous faisions la courte échelle pour cueillir les premières cerises du cerisier derrière la balançoire … C’est le tout premier souvenir qui m’est venu à l’esprit en voyant la question!

  • Maï, je profite de l’étincelle qu’a révélée cette interview et surtout l’odeur comme elle est racontée,
    pour te dire combien j’idolâtre ce blog, qui est si juste dans le ton, qui parle si bien de la couleur – ce qui me passionne aussi-, et offre une identité de femme pétillante, avec un métier-passion (comme disent les gens de Paul Emploi) et riche en projets ambitieux: bref une féminité moderne et sereine (et c’est toujours bien de voir ça).

    Ma couleur, le jaune d’or, celui de la golden hour, qui rase dans la glycine le soir, sur les sourires des amis ou de mes jeux d’enfant, celui qui sublime tout.
    J’habite sur la côte d’azur entre Cannes et Antibes.

    Merci pour l’enthousiasme du blog.

  • Ma mémoire est bleue, un bleu profond pour les souvenirs très enfouis, un bleu presque translucide pour les petites pensées qui passent sans que je les attrape. Elle est bleu liquide comme l’eau et comme les odeurs, bleu gris quand elle s’efface, bleu vif quand une nouvelle idée vient d’y apparaître.

    Je vis à Lyon :)

  • Ola Mai

    Je viens de Montpellier et J’adore cette idée de virtualité mémorielle.
    Alors si ma mémoire devait être une couleur elle serait brune. Oui un brun olfactif qui m’évoque le petit café de gare de mes grands parents. L’odeur du café, des épices. Bref un brun terrien.

    Merci pour cette sensibilité

  • Ma mémoire à le bleu de la mer de Marseille ou je suis née
    Parce que lorsque ma mère m’attendait, elle passait sur le bord de mer tous les jours en regardant le ciel et la mer et espérait que son enfant aurait les yeux de la couleur de ces deux bleus réunis…
    Ça a marché !!!

  • Ma mémoire à la couleur du bleu. Le bleu de la mer de Marseille, ma ville natale. Le bleu des chaises de Nice, ma ville, mon enfance. Le bleu des jouets Fisher price avec lesquels je jouais. Le bleu indigo de mon premier jean avec des morceaux cousus de bandana! Le bleu myconos celui des îles grecques. Le bleu de la mer méditerranée, que je regarde désormais via un autre pays, la grece. Et depuis un an le bleu-gris des yeux de mon fils qui me fait chavirer des qu’il me regarde. La Couleur de ma mémoire c’est toutes ses variations de bleu qui suivent mon périple .. Merci pour ce joli concours mais merci surtout de nous amener à nous souvenir de nos bons moments.

  • Ma mémoire à la couleur BLEU, le bleu de la Grèce comme mes origines, le bleu de la mer, le bleu de Santorin, le bleu amour du ciel, l’amour bleu de ma famille qui me manque… Chez nose chaque fois j’ouvre un flacon, cela me fait rappeler des souvenirs, des émotions que j’avais oublier! MERCI

  • Mai,
    Quelle belle question!
    Ma mémoire est de couleur soleil, le soleil naissant qui dorait Hanoi au petit matin, et qui réveillait les senteurs de la nuit en les mélangeant délicieusement aux arômes de la coriandre fraiche des soupes du petit-déjeuner ; le soleil fort qui blanchissait les rues désertes aux heures chaudes d’été, et qui faisait remonter les odeurs âpres de la poussière et du goudron surchauffé ; le soleil caressant qui couvrait le lac de l’Ouest des voiles pourpres, et faisait exhaler le parfum humide de la végétation.

    Merci pour cette question qui m’a déposée là, un moment, dans mon enfance. Rien de tel pour commencer une belle journée!!!

    On devrait peut-être chaque matin se poser une belle question :-)

  • hello Mai,
    ma mémoire est orange… je suis née en 1974, alors ma mémoire est orange comme le hall du grand budapest hotel, comme les robes que ma mère portait… mais aussi comme celles des moines, cet été en thaïlande.

  • Hey Mai,
    Ma mémoire est bleue (quelle originalité !) mais d’un bleu orage, ce bleu qui tire sur le gris et qui le rend sombre. Il est pour moi synonyme d’une attente, l’attente de grandir et d’enfin rejoindre mes grands frères et soeurs, l’attente de ne plus être la petite dernière et de pouvoir discuter avec eux d’égal à égal !
    J’ai grandit dans une petite ville de Haute-Loire et j’habite maintenant Angers.
    Merci pour ce blog, il est une parenthèse de fraicheur et de réflexion sur la beauté bienvenue !

  • Bonjour Mai :)

    Je vis à Aix en Provence et ma mémoire est bleu, bleu comme les murs de ma chambre d’adolescente rêveuse et idéaliste, bleu comme le ciel que je contemple au fil de mes pensées les plus folles, bleu comme l’océan qui évoque pour moi la liberté et l’immensité parfois impressionnante. Le bleu ciel, le bleu irisé, le bleu des yeux que j’aurai aimé avoir… même si je suis fière de mon regard chocolat, d’une espièglerie absolue !

    Très belle journée à toi

  • Une très belle question que tu nous poses là. Ma mémoire… Ma mémoire je la vois bleue. Un bleu ciel légèrement grisé pour mes souvenirs du quotidien, un beau bleu pastel pour mes souvenirs d’enfance, un bleu gris avec des sous tons mauve pour mes histoires d’amour passées, un bleu canard pour mes regrets, un bleu nuit ardent pour toutes mes aventures d’un soir, un bleu roi pour mes moments d’incertitude, un bleu marine très foncé pour mon inconscient… Le bleu me fait penser à la pureté, l’expérience, le recul. Ma mémoire serait comme une bulle bleue avec des reflets correspondant à toutes les couleurs citées ci-dessus.

  • Je pense que ma mémoire est beige, avec plein de petites taches de couleurs vives.
    Je sors à peine du cinéma et ce parfum m’intrigue autant par son nom que par sa signification dans le film. Je suis de Nantes.

  • Ma mémoire est une intense palette de gris, sensuelle et brutale… Du blanc crasseux du tee-shirt couvert de sueur de Marlon Brandow dans « Un tramway Nommé Désir » au noir de son perfecto luisant dans « L’Equipée Sauvage ». Des gris un peu mauvais genre, voyou, jouant la carte de l’éveil à la (ma) sexualité… Des gris avec des odeurs de cuir, de tabac et de vieux malt.

  • Ma mémoire est une intense palette de gris, sensuelle et brutale… Du blanc crasseux du tee-shirt couvert de sueur de Marlon Brandow dans « Un tramway Nommé Désir » au noir de son perfecto luisant dans « L’Equipée Sauvage ». Des gris un peu mauvais genre, voyou, jouant la carte de l’éveil à la (ma) sexualité…

  • Ma mémoire est bleue, bleue comme ma couleur préférée d’enfant, bleue comme la couleur préférée de mon père, bleue comme l’odeur de la mer, la couleur des volets et les souvenirs de vacances. Merci pour cette belle question, je viens de Paris.

  • Merci pour cette belle question.Ma mémoire est bleue comme ma couleur préférée quand j’étais enfant, comme la couleur préférée de mon père, comme l’odeur de la mer, la couleur des volets et les souvenirs de vacances. Je viens de Paris.

  • Ma mémoire est grise je pense… Toutes les teintes de gris, du plus foncé au plus clair. Clair quand les souvenirs sont bons, agréables et que je veux les garder, et de plus en plus foncé quand ils le sont moins, jusqu’à devenir complètement noirs et disparaître pour les pires.

    Merci pour ce concours, j’ai adoré le film que j’ai vu hier et n’ai cessé de me demander pendant la projection ce que pouvait bien sentir ce parfum!

    Je suis de Rognac

  • Ma mémoire change de couleur avec mes souvenirs, bien sûr ! Sa lumière n’est jamais la même. Mais elle transporte toujours son baluchon d’odeurs et de sons, qui m’accompagnent.
    J’habite à Lyon.

  • Ma mémoire a quelle couleurs. Uhm c’est une bonne question. Un ton rompu surement, quelque chose de doux. J’irais pas dire rose pale , pour ne pas tomber dans le cliché de l’enfance.. Un bleu peut être, mais pas un bleu plats. Un bleu canard de voyage, comme de lointain souvenirs enfuie, malgré mes 17 printemps, les souvenirs paraissent déjà bien loin et bien remplie….
    ( Gif sur Yvette)

  • Ma mémoire n’a pas de couleur – Des souvenirs ? des senteurs.
    Reflets changeants, portés par le vent.

    La Talaudière (Loire)

  • Ma mémoire est couleur ocre comme ma chambre d’enfant; un gros éléphant ocre au dessus de mon lit ocre!! Moi aussi je veux l’Air de Panache! En plus, il est ocre comme mon smile :)

  • J’ai commencé à réfléchir à la couleur de ma mémoire, j’ai vu du rose pâle, des volutes rouges, du doré et du vert pomme… Je crois finalement que ma mémoire est jaune, un jaune vivant réchauffé d’une petite note de magenta qui contient à elle seule toute la chaleur de mes souvenirs :)
    (Paris)

  • J’ai réfléchi est ma mémoire est beige, un écru chaud, ensoleillée. En fait c’est la couleur des terres turques. Une couleur beige-doré qui m’étonne toujours autant lors de mes voyages à travers les paysages de ce beau pays qui est le mien. La couleur d’une mémoire palimpseste.
    Je viens de Bourgoin-Jallieu. Merci :)

  • Bonjour Mai ! Ma mémoire est rose, comme la perle de rosée qui glisse à l’aube sur le satin d’un pétale de rose, rose comme un ciel printanier à l’aurore, heure à laquelle les parfums de la roseraie s’éveillent… Souvenirs de la roseraie qui jouxtait ma maison d’enfance en normandie…
    J’habite à Gouesna’ch, bonne journée à toi :)

  • Bonjour Mai ! Ma mémoire est rose, comme la perle de rosée qui glisse à l’aube sur le satin d’un pétale de rose, comme un ciel printanier à l’aurore, heure à laquelle les parfaits de ma roseraie s’éveillent… Souvenirs de la roseraie qui jouxtait ma maison d’enfance en Normandie :)
    J’habite à Gouesnach, bonne journée à toi !

  • héhé Mai!
    venant de Saint-Etienne ma mémoire ne peut qu’être verte! Mais pour ajouter une « pepsi touch » je dirais vert pomme!
    Bisette

  • Ma couleur… Rose. Rose comme la ville de mon enfance, Toulouse. Rose comme la couleur de mes souvenirs de cette ville, recouverts d’un filtre fushia comme ceux de ces applications smartphones a la mode. Souvenirs d’un enfance heureuse auprès de mes parents…

  • Tellement prise dans mon élan que j’en ai oublié ma ville, j’habite à Guingamp (Bretagne). Voilà mon commentaire :

    Phebsz ● 05 Mar 2014
    Une très belle question que tu nous poses là. Ma mémoire… Ma mémoire je la vois bleue. Un bleu ciel légèrement grisé pour mes souvenirs du quotidien, un beau bleu pastel pour mes souvenirs d’enfance, un bleu gris avec des sous tons mauve pour mes histoires d’amour passées, un bleu canard pour mes regrets, un bleu nuit ardent pour toutes mes aventures d’un soir, un bleu roi pour mes moments d’incertitude, un bleu marine très foncé pour mon inconscient… Le bleu me fait penser à la pureté, l’expérience, le recul. Ma mémoire serait comme une bulle bleue avec des reflets correspondant à toutes les couleurs citées ci-dessus.

  • Merci Mai pour cette occasion.
    Au départ la question m’a décontenancé : une couleur ?
    Puis j’ai pensé à la personne la plus présente dans mes souvenirs d’enfances, dans ma vie : ma maman, aux yeux émeraudes et dont le surnom est « mante », pour mille raisons que je n’ai jamais connu mais pour moi c’est dû à la « mante religieuse » qu’elle était avec les hommes et le vert qu’elle affectionne tant.
    Et puis finalement le vert, le sapin, le vert bouteille, émeraude, absinthe… c’est la cime des arbres lorsque j’habitais sur le bassin, les immenses étendues d’herbes à Madrid, le vert presque noir des sapins enneigés en Belgique.. La couleur des converses de mon premier amoureux (véridique), la chemise en soie vert absinthe que ma maman m’a donné il y a des années et que je met toujours (une Equipment 30 ans d’âge) .. Et la couleur que l’on retrouve partout, dans le ciel entre le bleu et le jaune au printemps quand le soleil se couche, dans les yeux de ma famille .. Qui finalement en y repensant devient dans ma vie un point de repère comme le bleu de « la vie d’Adèle » qui apparaît toujours en trame de fond.
    Ma mémoire est verte, mais d’un beau vert fondu, mêlé de sourire et de vent.
    Je viens de Bordeaux, la ville bleue et or !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *