Erika F.

my Grey Wink

Comment ça va bien la compagnie? merci pour tous vos commentaires sur le dernier post. ça remue, ça remue. je vous propose donc d’arrêter deux minutes de chialer en parlant de choses beaucoup sérieuses; GENRE LE MAKEUP.

Car vous le savez, je suis en train de tout repenser avec ma blondeur madonesque. la première chose c’est que ce ton sur ton a changé mon approche du teint. j’ai besoin de plus d’unification et de lumière. Face Fabric, du moins dans la teinte que j’utilisais ne fonctionne pas aussi bien. finalement, on regarde le teint au niveau des carnations seules, mais faudrait le considérer dans un tout beaucoup plus large! bref, je viens de trouver un anti-cernes fabuleux de chez Bobbi Brown, qui s’appelle le Brightener. allez l’essayer, car je le trouve dingue de couvrance ET de naturel. Secondo, les couleurs, que j’ai envie de travailler par capillarité. des choses douces, organiques. très peu de couleurs à vrai dire. j’ai remplacé les khôls noirs par des gris, les blushs flash par des roses doux. etc. j’accentue d’avantage mon regard, moins ma bouche. les contrastes, car il en faut (me suis pas transformée en belle des champs hein) viennent plus de clair obscur que d’accents colorés.

samedi soir en partant pour la Mona, définitivement ma soirée préférée sur Paname, je me suis « habillée » avec Erika F. ce fard mythique de chez Lancôme. comme vous le voyez, j’ai joué une carte semi graphique (hahahah), la forme du fard, est quasi rectangulaire. comme 2 sparadras déchirés à la main sur les côtés. vous me suivez? après du khôl noir (on part en soirée donc du noir) sur le ras des cils et bien étiré sur les côtés, pour poser d’avantage les rectangles. et puis… c’est tout.

pour la petite histoire, car je pense que nous sommes 2 à la connaitre encore, Erika F. a été lancé il y a 10 ans dans une collection makeup de Fred Farrugia. c’était la dernière collection sur laquelle j’ai bossé avec lui, avant mon départ pour les arts déco. Celle ci, aux tons gris et rouges, avec été dédiée à toute les femmes de sa vie. nom de code « Women ». chaque couleur portait donc le nom d’une de ces femmes. ou plutôt son prénom de la première lettre de son nom de famille. il y avait d’ailleurs un vernis rouge « Mai H. », qui sentait la fraise tagada.

Naaaan? Siiiii!

Un jour, je donne une formation couleurs aux gens de L’oréal et il y avait la chef de produits yeux de chez Lancôme. je lui demande des nouvelles d’Erika F. qui avait à l’époque fait un carton (c’est la première fois que l’on utilisait ce type de paillettes, les métashines si je me rappelle bien)(une intensité, et un reflet doré à tomber). Elle me dit « bah ça continue!… d’ailleurs, on sait pas qui est cette Erika F., tu ne saurais pas toi?! » je rentre chez moi en repensant au truc car effectivement, je ne me rappelais pas non plus de cette personne. et tout d’un coup, ça me revient. Erika F. bah c’est Fred! Fred-Eric. Eric a donné Erika, et Farrugia le F.

Fred Farrugia, n’est plus chez Lancôme, mais je peux vous assurer que dès que j’en parle là-bas, les gens ont encore des paillettes (peut etre des métashine tiens) plein les yeux. et moi, il m’a tellement appris sur la couleur. je trouve vraiment beau, 10 ans après, qu’il reste encore Erika F. quelque part dans cette marque. quelque part dans mon regard. cette trace gris doré, d’une incroyable beauté.

Amour à vous tous!

Il y a 2 années / Bouche 16 commentaire(s)

16 commentaire(s)

  • Je ne connais pas ce fard, il a l’air superbe… Whaou.
    Mai j’ai une petite question un poil technique à te poser.
    J’ai tendance à trouver que le fard à paupière sur moi, ça ne marche pas… Que ça me donne mauvaise mine. Tu penses que c’est possible que ça ne marche pas sur quelqu’un ou alors c’est que je manque ou de méthode ou des bonnes couleurs… Ou alors je ne sais pas, lié à la forme de mes yeux… Vraiment cela m’intrigue. Peut-être tu sais toi.
    Ces deux petits sparadraps, c’est très joli <3
    Je t'embrasse

  • Ahhhh mythiques les collections de Fred Farrugia, petite madeleine qui me rappelle mes années fac !!! Ce fard était dingue je l avais piqué à ma Mam et je l ai racheté depuis c est un basique pour moi…. C est vrai que c était hyper innovant ces micro paillettes dorées canonissimiques !!!!! J avoue que l histoire des prénoms associée à tes souvenirs dans cette aventure sont charmantes et beaucoup plus fun que mon appellation Perso de ce fard qui est …. I202 !!!! Beaucoup plus Studio 54 Erika F mouhahaha et rien à voir avec le pâté pailleté mais un grand merci pour l itw de dingue de Guillaume (ouais je l appelle par son prénom on est intimes dans mes rêves) c était tellement hors des sentiers battus genre limite belle îlien tu vois métaphore filée de ce début janvier ok j arrête bisous Maï H Tagada love u.

  • Bonjour jolie Mai! Ca y est je suis passée du côté lumière de la force, me voici blonde platine!! Dj!! hahaha!! C’est fou toutes les réactions de l’entourage qui ma foi sont assez enthousiastes!! Pour revenir sur le makeup, pour ma part je trouve que cette blondeur apporte énormément de lumière à mon teint. Avant ça j’utilisais la BBcream erborian dont je suis fan car elle couvre mais pas trop (j’aime assez les qq défauts de mon teint) et pour le coup depuis que je suis blonde la BBcream s’illumine encore plus!
    En effet comme toi je vais sur du plus doux pour les pommettes et en revanche j’aime laisser mes yeux naturels (juste un peu de bbcream sur les paupières pour uniformiser) car ça apporte encore plus de douceur et pour le coup je maquille ma bouche d’un framboise mat de Nars! J’ai des origines vietnamiennes et j’aime l’idée d’avoir apporter de la douceur et du nacre à mes traits forts d’ancienne brune! :) Le truc fun c’est que cette blondeur peut très vite donner un look rock et ça c’est cool!
    Kiss Kiss et bonne journée!

  • c’est tellement chouette toutes ces histoires que tu as autour de la couleur Maï, et puis il y a toutes ces personnes que tu fédères…Nous.
    c’est vrai que du coup pour le blond il faut trouver des couleurs qui ne fassent pas trop « fadasse » ou « punchy » et là moi je te fais confiance 😉 Ceci étant c’est vrai aussi que ce n’est pas facile à la base de trouver le ton-teint qui nous va bien parce que comme tu dis, il faut voir large au delà du teint mais aussi de la couleur des cheveux, de la texture de ta peau (lisse pas lisse…la mienne est pas lisse…snif), un vrai jeu comme tu le dis si souvent.
    Mais quand même je serais curieuse de savoir si justement le fait d’être brune n’est pas plus « facile » de jouer avec toutes les couleurs sans pour autant tomber dans le fade ou le trop…
    Merci en tous les cas pour toutes tes histoires et expériences capi…
    bises fraise tagada…ahaha

    • merci à toutes!
      > ouais, ah bas le fadasse. je pense que les couleurs fortes me reviendront. parce que j’ai vu beaucoup de photos ou ca marche. cela dit, plus mon teint sera blanc et mieux ce sera je pense. a checker
      > @marie : ma chic fille! c’est vrai que j’ai tendance à penser que seul le désir compte et que l’on peut toujours trouver des solutions. tes makeup cleopatra, je suis sures qu’ils pourraient marcher en couleur. cela etant, je me rappelle que lorsque j’avais rencontré ines de la fressange, sa maquilleuse me disait qu’elle etait moche avec du fap. elle avait un peu raison quand meme. passe me voir quand tu viens a paris (et j’en ferai autant si je viens par chez toi okay?!).

  • C’est vraiment un très joli maquillage et en plus on a droit au dessous du make up c’est sympa, ce genre d’histoire nous n’en avons jamais connaissance habituellement. Tu es aussi très belle en blonde!
    Passer de brune à blonde je sais ce que c’est cela oblige à changer la façon de se maquiller et en particulier les yeux car le blond éteint le regard et met en avant les défaut du teint donc je pense que blonde on se maquille plus finalement? C’est d’ailleurs assez intéressant je vois que toi de ton côté tu adoucis les couleurs, tu les « neutralises » alors que moi c’est l’inverse je trouve quelque fois le blond si fade qu’il me faut de la couleur soutenue pour redonner du caractère à la douceur du blond sur le visage, je ne mets pas en relief le côté angélique du blond mais accentue plutot son côté sensuel :) Comme quoi encore une fois les cheveux c’est une histoire d’état d’esprit :)

  • Cela fait quelques années que je te lis et je crois bien ne jamais avoir été touchée à ce point par une approche de la beauté sous toutes ses formes ! Je viens à l’instant de me teindre les cheveux dans une couleur acajou foncée et en lisant ce poste j’ai envie de tout réinventer ! Merci pour tout ça, parce que crois moi, j’en avais vraiment besoin aujourd’hui ! By the way, ton approche du blond te donnes des airs de femme fatale !

  • Hi Mai, Je découvre par ce dernier poste que j’ai participé à ce superbe projet « Women » et travaillé avec toi à cette occasion (lorsque j’étais en agence de com il y a donc env 10 ans…. Waouuh),… Et c’est drôle, car depuis que je te lis, je n’avais pas fait le lien, même si ta douceur et ton approche m’étais familière. :) Nous ne nous connaissons pas mais je suis contente d’une certaine manière de me retrouver à nouveau sur ta route encore tout à fait par hasard…Life is Great ! Merci pour tes posts, pour la qualité de ton partage et la beauté que tu insuffles. Stéphanie

  • Je rejoins le club des « pas jojo sur moi ». Pourquoi? Pourquoi tant d’inégalités make-up?
    Bon, je survis quand même… et me suis totalement laissée emporter par cette histoire qui humanise notre société de consommation. Celà fait du bien.
    La création reste un lien fort.
    Bise
    Isa
    http://makemycolors.com/
    Blog made in Provence

  • Oh ouiiii je me souviens bien d’Erika F. et de Mai H.!!! J’étais dans le bureau d’à côté, stagiaire de Marie-Ca! Et t’avais les cheveux hyper longs!! Nostalgie, quand tu nous tiens…Bisous…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *