Mikhail Rudy

L'astre

d’habitude j’ai toujours plein de choses à dire pour accompagner, réceptionner, développer encore l’émotion que me procurent mes vidéos. mais là, vraiment j’ai que les yeux pour pleurer. il n’y a rien à dire. et en même temps, je peux pas arrêter le post comme ça. faut vous faire atterrir, prolonger les choses…

alors je vais juste vous raconter comment ça s’est passé. parce que moi, j’avais pas prévu. j’avais pas compris.

quand j’ai rencontré Valérie (encore merci pour tous vos commentaires hier), juste avant que nous finissions notre affaire, elle me dit : « bon, je suis coquine, mais avec tout ce que vous faîtes là, ça vous donne pas des idées, Philocalie? ça vous dirait pas de faire quelque chose? » je suis rentrée chez moi, je l’ai lu et lui ai envoyé une courte liste d’auteurs que je voulais filmer en train de lire leur propres textes. nous n’avions qu’une semaine, même pas, pour le faire. bref, mon idée était super, c’est sûre, mais enfin, elle était surtout super compliquée. je lui ai alors dit « c’est pas grave s’il n’y a qu’une seule personne de libre, il faut juste que ce soit Mikhail Rudy ». Personne n’était dispo. Mais lundi, je reçois un mail. Mikhail a un créneau mardi à 14h, et puis c’est tout. je défonce mon agenda et saisis ma chance. un deuxième mail « le Palais de Tokyo a donné son autorisation, on vous attend là-bas »

honnêtement, je vois pas bien le rapport, mais je me dis : »… super! »

j’arrive et le Palais et bah, il est fermé. bah oui, on est mardi. je comprends pas. et puis Mikhail arrive, si doux: « ça va ma chemise violette, j’en ai amenée une bleue si vous voulez. – non, non, vous êtes parfait »
là on déambule dans l’exposition, fermée donc, de Philippe Pareno qui a occupé les 22 000m2 du musée pour Anywhere, Anywhere Out of the World. 2 personnes du musée nous amènent dans un immense espace. et puis s’en vont.

nous voilà au milieu d’une installation monumentale, grise, noire et blanche, ponctuée de 2 chaises rouges, et d’un piano.

« alors on fait quoi?
– j’aimerais que vous me lisiez votre texte, et peut être si vous le voulez bien, j’aimerais vous filmer en train de jouer… un morceau de 3-4 minutes, cela vous serait il possible? »
Mikhail a commencé à jouer, une nocturne de Chopin, et puis je sais pas, il a préféré continuer, avec Orphée et Eurydice de Gluck, puis ce Wagner, qu’il a choisi pour accompagner son texte, et enfin, une partie de Petruschka de Stravinsky.

Petruschka, c’est la raison pour laquelle Mikhail était au Palais de Tokyo. la retranscription qu’il en a faite, permet aux automates qui peuplent l’exposition de Parreno de jouer sans lui en continue. il était à 14h au Palais de Tokyo pour répéter le concert qu’il va donner de manière exceptionnelle ce soir à 20h, lors de la nocturne ouverte au public. j’y serai. et d’ici là, je me pose la question de vous poster les rushs bruts des autres morceaux qu’il m’a joués. qu’en pensez vous?

Depuis mardi, je suis totalement habitée par cette rencontre. je n’ai jamais eu aussi envie, aussi peur de monter ma vidéo. comment oser couper dans une soie si vibrante, si précieuse, si… virtuose?! merci Mikhail pour ce moment inoubliable qui m’a fait approcher la musique comme jamais dans ma vie.

et des torrents de baisers à vous tous.

Il y a 2 années / Bouche 46 commentaire(s)

46 commentaire(s)

  • waow, superbe effectivement !!! et quelle belle idee que demander a des auteurs de lire des passages de leur livre ♥ …

    merci de nous faire vivre des moments d’exception ainsi ♥ !!!

  • Maï ô Maï que d’émotions à 3000%….
    Que de plus beau d’entendre parler de beauté par un homme, par un artiste, que de plus beau d’écouter du Wagner, du Chopin dans un endroit lisse commele palais de Tokyo…ça devait être d’une jouissance accoustique incroyable.
    Et puis ta vidéo est tellement belle MaÏ…merci merci merci de nous faire partager cette beauté.
    dis moi il y a simplement trois ans tu pensais rencontrer des personnages,des artistes te parler de la beauté comme tu le fais actuellement ? dans la même ambiance ? pouh quelle aventure tu vis et tu nous fais vivre là…MERCI
    Big bisous Maï (le plus sincère de tous les matins du monde…n’importe quoi moi, mais cette vidéo m’a rendu complètement fada…de beauté!!!!ahahaha)

  • C’est juste magnifique. Merci d’avoir partagé ce bel instant Mai !

    Et la manière qu’il a de reposer ses mains tout doucement, et ce clignement des yeux à la fin… j’en suis toute éblouie.

  • olalala…. J’ai les larmes aux yeux, la chair de poule…
    Quelque chose qui fait autant d’effet, qui produit autant de sentiment d’un coup sans s’expliquer, sans s’y attendre…
    Que c’est beau ! De la beauté brut, oui. C’est ça. De la beauté brut.

    Merci de nous offrir ça. Ma journée va prendre une toute autre dimension je pense.
    Profite pour nous ce soir ! Je t’envie beaucoup ! :) Régale toi !!!

  • et oui, oui oui !!! On en veut plus, plus, plus !!!

    Je veux me jeter/ me rouler/ m’enrouler dans toute cette beauté !! Encore, encore !!!

    BRAVO, BRAVOOO (italien style)

  • Pur instant de grâce
    J’en ai pleuré devant mes pancakes à la banane ^^
    La musique c’est vraiment l’émotion à l’état brut. Je suis pourtant passionnée par l’art (au sens de l’art plastique) mais il n’y a pas à dire, la musique c’est l’art le plus pur et le plus universel. C’est instinctif. Merci Mai!

  • C’est à pleurer de beauté ! Quel moment ! Merci !
    Tu as capté ces instants, lorsqu’il sort de son texte et de sa musique, lorsqu’il « s’exile de lui-même », on le sent si fragile, c’est alors qu’on sent toute la plénitude de ce qui l’habite. C’est magnifique.

  • Son regard, tant à la fin de son discours qu’à la fin de son morceau, est troublant de douceur et d’humilité. Il est une belle personne on dirait.
    Merci !

  • C’est BEAU, Mai !!! Hypnotique sa musique! Et cette chaise rouge dans le coin de la pièce en contraste avec toute cette espace, ce noir et blanc…Le tournis que tu donnes avec ta vidéo! Bravo!

  • Je n’ai pas assez de mots pour commenter,c’est tout simplement magnifique…Cet immense artiste qui s’offre avec une simplicité touchante,presque une timidité devant vous qui le filmez au plus près de sa propre émotion…
    Ce n’est plus un travail d’amateur ce que vous faites Mai,et je vous assure que ce monsieur le sait…
    Vous avez un talent pour trouver et rencontrer les personnes qui vibrent,je crois que votre boulot sur cette terre c’est d’etre un »passeur »,un « messager » de la beauté….Vous montez en puissance en ce moment..
    Bisous doux et respect……

  • Je mange des noix de cajou et je chiale.
    Je m’en mets partout c’est beau et horrible à la fois mais l’ancienne pianiste que je suis est bouleversée.
    Merci Mai.

  • Le piano brillant noir autour les murs blancs et mats, la touche de rouge dans le coin et un homme assis sur des marches qui lit un livre. Je suis à mon travail et je dois me passer du son mais visuellement c’est déjà très agréable. J’ai particulièrement besoin, en cette fin d’année assez violente de jolies choses à voir et à entendre, ça fait du bien, beaucoup de bien.

  • Mai! Rien à voir avec ton article, je viens de regarder l’épisode 4/5 d’une série de documentaires intitulée « Les chemins de la Beauté », et qui est passée sur Arte aujourd’hui.
    Je voulais te proposer de le regarder, car c’était vraiment très beau (c’est le cas de le dire). L’épisode que j’ai vu était filmé à Beyrouth.
    Il sera rediffusé le jeudi 9 Janvier à 11h pour info. Des bisous!

  • Mai, je suis bouleversée, je pleure de joie et de beauté… Devant son talent incontestable, il est difficile de cerner par des mots ce qu’il est capable de transmettre par la musique, difficilement mieux qu’il ne le fait lui-même en nous livrant son ressenti… Mais ce qui m’a mis les larmes aux yeux et fait pleurer, m’emportant bien au-delà de l’émotion de rencontrer cet être exceptionnel au dépourvu, sans aucune préparation, c’est… TON talent. Je suis subjugée par la force des images, leur pouvoir m’hypnotise et m’emmène dans un torrent de bonheur visuel, esthétique, fort. Merci Mai, crois en toi, continue, ce que tu vois et comment tu le vois est un cadeau de la vie. Tu es le cadeau que la vie nous fait.

  • Merci Afterdinner pour l’info sur les docs “Les chemins de la Beauté” la série est très intéressante, elle est encore visible sur le site d’arte : « http://www.arte.tv/hpv2/resultats?search=les%20chemins%20de%20la%20beaut%C3%A9%20#gsc.tab=0&gsc.q=les%20chemins%20de%20la%20beaut%C3%A9%20&gsc.page=1

  • Cc Mai, je suis fan de ton blog j’ai 20 ans et je voudrais faire des petits films amateurs en famille, pourrais-tu me dire quel type de caméra tu utilises et le logiciel qui te permet de monter ton film?
    Ce film était magnifique, grande émotion pour ma part !

  • Qu’est-ce qu’elle est belle Valérie !
    Elle rayonne « grave », avec légèreté.
    Merci pour tes Beauty portraits Timai, quelle belle source d’inspiration toujours renouvelée.
    Biz

  • Tu as vraiment le don de me faire passer d’un grand sourire, avec Valérie, aux larmes, avec Mikhail.
    C’est sublime cette lecture de toute une vie de musique et ce concert rien que pour toi !
    Ce lieu si vaste et en même temps une telle intimité.
    De telles émotions, que je comprends que tu sois totalement transportée depuis.
    Merci pour le bonheur de nous les faire partager.

  • C’est magnifique, on voit que Mikhail Rudy, pourtant rompu à l’exercice de l’interview, se livre plus que d’habitude car les codes sont différents et il se sent plus en confiance, étant filmé par une artiste et non par une journaliste. Tout ça pour dire : ce serait super de voir les autres rushes ! Merci !

  • Un grand merci ce film est très poétique, il transporte… et le temps s’arrête et laisse place à une telle attention…
    C’est difficile a exprimer…
    Merci pour ces portraits…et pour tout le reste…
    Valérie

  • je suis impressionnée par ton parcours, tes couleurs t’ont menée bien loin, Je me souviens que petite je pensais que les arc-en-ciel étaient des ponts, que si je trouvais d’où ils partaient, je pourrais alors monter dessus et que j’arriverai plus vite là où je voulais aller ou ailleurs, dans des endroits que je e connaissais pas. Cette symbolique de l’arc en ciel, et bien il me semble qu’elle s’applique à ce que tu vis: ta palette t’a menée dans des mondes feériques, quelle belle rencontre tu as faite!

  • Salut ! (désolée pour le commentaire précédent…)

    La vidéo n’est plus visible :( c’est très très dommage surtout quand on a lu l’article ! ^^’

  • Bonjour,
    J’ai un problème avec les vidéos, comme j’habite maintenant à l’étranger je n’ai plus accès aux vidéos vevo… Même souci que sur le site de Cut by Fred… C’est seulement que depuis quelques jours, j’espère que c’est temporaire.
    En attendant de pouvoir visionner les nouvelles j’ai regardé des anciennes et c’est amusant de voir que plus le temps passe et moins vous utilisez de produits :) Je trouve ça super cette recherche de la simplicité et des belles couleurs.

  • Mai, un grand merci pour cette vidéo, elle n’était pas visible quand je suis partie en vacances, je la découvre donc aujourd’hui…
    c’est magnifique
    l’homme
    son texte
    la musique
    quelle douceur, quelle humilité…
    merci…

  • salut ! j,’aime beaucoup ton blog et j’ai enfin decider aussi de me lancer avec mon blog fashionbeautybody.blogspot.com
    ca me ferait très plaisir que t’aille y faire un tour et que tu me donne ton avis.
    merci d’avance et gros bisous et bonne année 2014 ! :)))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *