Tel Aviv

Colors from journey 2/2

Hey yo! Comme je vous le disais, j’ai eu beaucoup de mal à voir des couleurs au début de mon voyage à Tel Aviv. mon prof de peinture lors d’un voyage de jeunesse avait lui tout peint en noir. j’ai adoré finir par recevoir ces impressions pelées d’ocre blanchi et mauve, et de ce ciel plein de fleurs. c’est qu’avec tous ces débats, j’ai mis du temps à me remettre dans l’exploitation des rushs ramenés de ce voyage. Et j’avoue que Sébastien m’a une fois de plus transportée avec ce montage. Merci à Laurence qui m’a envoyé un très beau message et cette musique, BO du sublime PINA de Wim Wenders que j’ai aimé passionnément et qu’elle m’a fait redécouvrir.

C’est un jour très spécial pour moi aujourd’hui. me posez pas de questions. et envoyez moi plein de bisous!

Merci!

Jun Miyake : Lillies of the Valley

Il y a 2 années / Bouche 42 commentaire(s)

42 commentaire(s)

  • je suis assez bluffée qu’en je pense qu’au départ tu ne voyais pas la couleur à Tel Aviv…très jolie vidéo
    Ca me fait penser que lorsque je suis allée à Prague, au début de mon séjour je n’ai pas arrêté de penser à « et dire que c’était communiste…et dire que c’était communiste… » du coup je regardais les gens autrement, je me posais la question à savoir comment ont-ils vécu, comment vivent-ils maintenant l’ouverture?…ce qui fait que parfois toutes ces questions ou tout ces ressentis peuvent bloquer les images…non ?
    tout plein de bisous la jolie pour ta specialejournée 😉

  • C’est sublime! Quel bon choix de musique.
    Merci pour les baisers que tu nous poses sur la rétine.
    Je t’en envoie plein en retour. J’espère que le vent soufflera au loin les nuages xxx

  • Oh Mai cette vidéo!!! Mais quel régal. Ce matin le ciel est tout gris mais maintenant il y a plein de soleil et de couleurs dans mon cœur. Et cette musique ♥ …
    J’espère que cette journée spéciale va bien se passer pour toi. En tout cas doigts croisés et pleins de baisers.

  • Ma-gni-faïïïque! aussi rythmé et esthétique qu’un balai de Pina Bausch. Merci pour ces baisers de couleurs que tu poses sur nos rétines. Je t’en envoie plein en retour à poser ou tu voudras tant que ça te fais du bien!

  • Cela fait un bout de temps que je passe par ici sans jamais
    rien dire et je glane en passant de belles couleurs et ta bonne
    humeur. MERCI pour toutes ces fois où je le pense en silence.
    Puisque ce jour est particulier pour toi, cette fois je laisse dans
    mon sillage une bise belge bien chaleureuse dont tu feras ce que tu
    voudras.

  • haaa le violet des bougainvillier israéliens, associé à cette superbe bo que je rêve de retrouver depuis pina… une merveille!
    merci pour ce beau début de semaine, plein de bisous!

  • J’adore Tel Aviv, et je rêve d’y retourner très vite ! Je connais cette ville l’été et j’aimerais y découvrir d’autres saisons.
    xxx for the d day.

  • Qu’est ce qu’on se sent bien en regardant ces belles images colorées! Merci Mai
    Pas besoin de parsemer le bout de tes doigts de paillettes dorées pour comprendre que tu es une magicienne. Ton super pouvoir ? Révéler les couleurs de la vie tout simplement, mais c’est déjà énooorme !!
    Plein de bisouss

  • Juste.. c’est beau. Je rêve d’aller à Tel Aviv, j’ai des
    bouts de famille en Israël et pourtant je n’ai encore jamais sauté
    le pas d’y voyager. Et plein de bisous, bien sûr :)

  • Très jolie vidéo! Les couleurs sont très belles, surtout les pastels que j’aime par dessus tout!

    Et plein de bisous !
    (Merci pour ton message-réponse sur FB)
    <3

  • J’adore, J’adore, J’adore…

    Les couleurs et même, le rythme, la musique que j’aime tellement…

    Pleins de bisous pour the super spécial day…

  • Comme c’est BEAU !
    Moi aussi depuis que je lis ton blog, je regarde les couleurs autrement, je les apprécie plus :)
    Et c’est tellement plus joli et poétique, la vie en couleurS…

  • J’avais envoyé un mail mais… Je ne suis pas sure que l’adresse était la bonne, alors je dit ici ce que j’avais dit plus tôt et en privé…

    Voilà bientôt deux mois que j’ai découvert votre univers, enfin la partie visible que vous donnez à voir via votre blog et… Un pouce levé ne suffirais pas, un « J’aime » non plus, parce que l’émotion que vous parvenez à faire naitre chez moi est toute particulière.

    Laissez moi vous parler un peu de moi pour que je puisse en venir à vous.

    Je n’ai pleuré devant aucun film, si, un, un seul en 25 ans c’est pas énorme non ?
    Et puis, j’ai découvert par ricochet votre travail.
    Les images qui bouleversent, l’ambiance, les sons, la musique, les geste, les couleurs…
    La première vidéo qui m’a fait vous connaître est celle de Lisa ouvrant le colis contenant son propre livre. Bien sur l’instant est fabuleux, la réalisation d’un tel projet doit être gigantesque, mes les images que vous posez dessus percutent et nous projette à vos coté dans cette émotion.
    Je me suis retrouvé heurtée par l’émotion, la boule bien en place au creux de la gorge, et soudain, mon écran qui devient flou, ou est-ce mes yeux qui se brouillent ?

    Alors j’ai cliqué, lu, regardé, suivi, fouillé dans les archives, comme une série additive de laquelle on ne voudrait louper aucun épisode. Sauf que là, j’en garde sous le coude, pour ne pas tomber en panne et pouvoir, quand le temps me le permet consommer une petite gourmandise visuelle.

    Je suis mère, je ne vous apprendrez rien, c’est un rôle qui bouleverse tout. Et quand je me retrouve face aux vidéos où vos enfants (ou ceux d’autres d’ailleurs) rentrent en scène, je suis confortée dans l’idée qu’ils nous apprennent tout, et que la magie est entre leurs mains. A nous de savoir la voir, merci à vous de savoir la souligner.

    Que dire de la partie beauté ?
    Vous piochez un des moments les plus intime de la femme, ce petit rituel délicieusement égoïste, pour en faire un moment de partage. En apprenant le maquillage vous nous apprenez sur nous-même, mais pas le nous de façade, le nous profond ! Quel sera le bon trait pour moi, la couleur idéale… Et finalement, qui suis-je ?

    Je suis pourtant une douce rebelle, ma peau ne connais rien à part le savon de Marseille et un fluide hydratant léger comme la rosée, parfois du mascara et un trait de lyner, parfois une bouchee rouge sang, mais souvent, rien, juste le soleil et le vent.

    Alors pourquoi me touchez vous ainsi ?

    Peut être parce que vous me donnez envie d’essayer… Et rien que ça c’est honorable.
    Peut être parce que sous le maquillage, je vous perçoit vraie, sincère, généreuse, terriblement généreuse.

    Pour le reste, l’approche que vous avez de la couleur est un délice pour moi.
    En photo, le noir et blanc reste mon médium de prédilection, il ressemble aux images que j’aime, et pourtant, après des années de monochrome, je me lance des défis et laisse la place aux nuances. Pour le dessin en revanche, je collectionne les palettes, les couleurs, les encres. La surprise du rendu est toujours fabuleuse…

    Je ne parlerais pas plus, je voulais juste vous adresser un grand merci, car au delà des vidéo, des mots, de l’image que vous donnez, l’aspect humain de votre blog est magnifique, extrêmement généreux, d’une douceur folle.

    Vous mettez en image, peut être malgré vous, une chose que je pense sincèrement et qui est que le bonheur se construit. Et c’est ce que vous faite, je crois, en ouvrant les yeux et en offrant votre rire à nos oreilles et votre corps à la musique.

    En découvrant votre blog, je me suis attelée à la réalisation d’un bijoux. Je ne sais pas s’il serait à votre goût, car je crée comme je suis, mais vous avez largement inspiré sa conception. Puis-je vous en offrir un exemplaire ? Puis lui donner votre nom ?

    Quelle que soit votre réponse, si réponse il y a, je vous souhaite une belle et heureuse continuation.

    Avec toute mon amitié.

    Lauriane alias Marlaucreation.

    marlaucreation.blogspot.com
    marlaucreation.esty.com

  • J’ai regardé la vidéo (2 fois de suite comme souvent). J’adore le plan avec cette femme toute en noir vêtue et foulard blanc au vent qui regarde la mer. (Non, non je ne la confond pas avec une bonne soeur – française- des années 50/60….)
    Comme je disais, j’ai regardé la vidéo, mais je n’ai lu que la dernière phrase…. alors bisous, bisous, bisous à l’infini

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *