Color Di Essenza

Encore merci pour vos commentaires concernant Grace. suis tombée par terre. Merci du fond du coeur.

Today, pas de vidéo, hehe, mais je vais vous parler de mon boulot. on parle jamais assez « boulot », nan? hahaha (énorme cette blague, é-norme). Alors voilà, il m’arrive de faire ça : la couleur d’un parfum. Si vous suivez un peu (ici pour les retardataires), vous savez que j’ai un attachement très particulier à la marque Giorgio Armani. Pour le fameux bleu du flacon d’Armani Code, c’était un bleu que j’avais « pensé » et qui a ensuite été laqué sur le verre par une pro, dans un atelier. J’étais à côté d’elle pour la diriger mais dans ce cas, comme dans la plupart, je ne « touche » pas la couleur.

Pour Aqua di Gioia Essenza, c’est un peu différent. Venez, on s’approche un peu.

Regardez bien : le flacon est recouvert d’une métallisation partielle et dégradée (une première) mais le verre reste transparent. Sublime hein. Ma mission était donc de trouver la couleur du jus.

On s’approche encore?

Là, c’est moi qui « fais » la couleur. Je fais les choses très simplement. Chez moi, avec mes encres. C’est vraiment très simple. Après, chercher la couleur peut mettre du temps. Il y a tellement de directions possibles. Tellement de nuances possibles.  Il m’arrive de trouver des couleurs très vite. et puis d’autres… bah…

Alors, je pourrais vous décrire cette teinte, entre le bleu et le vert, le turquoise et le canard, un entre-deux dense, presque lourd, mais en même temps lumineux. Un peu dansant, voyez vous? Vous voyez surtout que je délire là, je délire! hahaha

Mais au final, l’essentiel pour moi, n’est ni dans les mots, ni dans le fait de faire ou pas la couleur.

Les mots, c’est bien pour communiquer avec les autres, notamment « Giorgio » (je ne vous refais pas la blague, je parle de l’équipe, pas de l’homme), mais la couleur a son propre langage. Je me rappelle avoir piqué un cours de mon frère à Lacambre (suis vraiment une chipie hein). Et le prof disait : « les mots ne servent qu’à décrire d’autres mots, la couleur ne peut pas se réduire au verbe ». hahahah. nous voilà bien. C’est quelque chose que j’ai toujours gardé tête.

Pour ce qui est de toucher ou pas les couleurs, c’est pareil. Ca n’est pas l’essenza de mon métier. Les bonnes couleurs sont celles que … je reconnais : « ah, t’es là toi… enfin! TU ES LA! » C’est vraiment très simple, dis comme ça.

Evidemment, ça passe pas toujours, j’ai des couleurs que j’aime d’amour et qui se font refouler (on reparlera de ça si mon boulot vous intéresse), mais je n’ai pas trouvé mieux pour vous décrire les choses.

Alors vous en pensez quoi de cette couleur?

baisers fous!

 

Il y a 4 années / Bouche 31 commentaire(s)

31 commentaire(s)

  • J’aime quand tu parles de ton travail, de tes couleurs. C’est un monde tres different du mien et en meme temps tres proche : la vie en laboratoire, c’est aussi beaucoup de tatonnements, de melanges pour chercher a exprimer son idee le mieux possible.
    Et c’est une tres belle couleur !
    Merci, Timai… Et bon week-end !

  • Wouah..
    Je me rendais pas compte, je me disais « Timai, elle bosse les couleurs dans les campagnes de publicité non? Vite fait? »
    Mais non! Ce flacon, c’est toi qui l’a fait, tu as choisi sa couleur et ses reflets, ce flacon qu’on vend partout dans le monde. J’avais pas conscience DU TOUT de la portée de ton travail. C’est tellement génial..
    La prochaine fois que je passe en parfumerie, une pensée pour toi, je me dirais, oh tiens, ce Giorgio c’est made in Timai B)

  • GENIAL !

    Je fais pas dans la couleur, d’abord je suis étudiante donc je bosse pas vraiment mais je connais très très bien ce sentiment du  » TU ES LA » cette révélation.

    Je connais cette sensation d’avoir trouvé exactement ce qu’on cherchait sans savoir exprimer la chose qu’on cherchait dans le choix des livres, ces mots ( en l’occurence, moi je bosse sur les mots aha) alignés qui forment l’idée la plus évidente du demi siècle alors que je n’arrivais pas à l’exprimer ( avec les mots encore).

    Ou encore dans les tableaux qui correspondent à un état d’esprit, une humeur alors qu’en fait, je ne savais pas la définir.

    Bref, c’est une chance de travailler à la recherche de ces évidences qu’on ne peut exprimer 😉

    Cette couleur est superbe !

  • Comme Ellie, je trouve ça beau qu’une couleur faite par toi se retrouve partout dans le monde…Et nous sommes les happy few qui connaissons sa mère ;).
    Cette couleur dans ce flacon est très subtile, j’aime!
    Et j’aime que tu nous parles de ton métier, de ta manière d’aborder les couleurs, je trouve ça très intéressant.

  • waaaaaaaaaaaaaaaah !
    comment ça c’est pas constructif comme commentaire ?? … je trouve pas les mots, moi non plus !
    c’est super super super beau quoi !

  • Ton métier, c’est trop une dinguerie (c’est un compliment dans ma bouche, je précise). J’adore, c’est super intéressant et tellement atypique. Encore, encore ! :-)

  • Ce que j’en sais c’est que c’est ton intuition et ton ressenti qui te guide et te dit que tu es arrivé.
    J’ai une question technique qui donne la couleur ou quoi donne la couleur que tu as trouvé au parfum?

  • Il est vraiment chouette ton boulot.
    En effet, se dire qu’aprés ce flacon va se retrouver chez des milliers de gens tu dois être trés fière

  • Ce flacon est superbe , cette couleur est un voyage….
    Mais l’essentiel pour moi c’est le PARFUM.
    Il y a tant de flacons magnifiques et autant de parfums importables , artificiels et sans identité.
    J’ai souvent l’impression de sentir le même « jus » dans une multitude de flacons plus beaux les uns que les autres , mon nez ne sent que marketing, packaging et industrie.
    Alors sincèrement, le jour ou je trouverai MON PARFUM, peu m’importera l’habillage, la couleur, la marque…pourvu que j’aie l’ivresse une fois sur ma peau.

  • C’est marrant car c’est une chose qui me touche, le fait de manquer de mots pour décrire une couleur. Le fait aussi de se perdre dans une couleur est un phénomène fou non ? je pense que ça dépend des tempéraments, des caractères… Moi la semaine dernière, je me perdais en regardant de haut une forêt de mélèzes composée verts incroyables (printemps) et tout ça ondulait avec un léger vent, ça faisait une sorte de vague immense, c’était fou. Alors je pars en délire et ça me fait penser à une description magnifique de Ph. Labro sur un bouquin qu’il a écrit sur ses souvenirs durant un coma etc…bref, je rêvais et j’ai manqué de marcher sur une vipère qui roupillait au milieu du chemin. Dur retour à la réalité(!), mais en même temps, une couleur tellement proche du sol, que ce camouflage en était incroyable ! bon, oui, je kiffe les couleurs et donc ton post me plait !!! Bon week end…

    • merci!
      @ nathalie : j’ai mis aussi longtemps à trouver mon, mes parfums, mais comme de par hasard, je les trouve tous beaux aussi. je déteste la plupart des parfums que je sens. comme tu le dis, il y a beaucoup chez beaucoup cette sensation de « déjà senti ». bonne recherche!

  • J’aime la couleur qui correspond bien au parfum que je porte moi même, après je l’aurais imaginé un peu plus bleu car le parfum n’apporte pas que la fraicheur de l’eau mais aussi des odeurs marines :) En tout cas ce boulot te va bien car tu as une personnalité poetique, joyeuse et vivante tous les atouts pour nous trouver des couleurs pour rêver :)

  • Magnifique ! Tu as vraiment un talent fou :-). J’ai hâte d’aller sentir ce parfum et de le voir de plus près ! Un parfum c’est une odeur mais c’est aussi un écrin qui la met en valeur. Pour ma part une odeur est indissociable de l’image, je la sens mais je la vois également parce qu’elle est représentée par quelque chose. Très beau travail en tout cas :-)

  • Très belle « ode » à la couleur que vous faites ici. Je suis moi aussi inspirée et passionnée par les couleurs et aimerai, éventuellement en faire mon métier (je suis étudiante et en plein questionnement sur mon orientation alors…). Merci pour ce post très…INSPIRANT!!! continuez!!
    PS: super votre nouvelle coupe! JADORE!lol :)

  • Un ptit coucou pour te dire que j’aime aussi beaucoup cette couleur, elle a l’air très proche de celle que je porte sur mes ongles de pieds! obtenue en superposant deux vernis. Je trouve l’aspect métallique du verre avec cette couleur assez fascinant et intriguant.

  • Hello Timai; ça fait quelques mois que je fais partie de la « majorité silencieuse » qui suit ton blog sans (oser? ;-)) poster de commentaire… C’est ton article précédent- et la petite vidéo « Grâce »-qui m’y a décidée . J’aime beaucoup ta vision de la beauté au sens large, et ta façon de parler de la couleur, normal puisque c’est ton métier. Le mien c’est le dessin, et donc la couleur est très importante aussi; dans mes dessins perso, par exemple, il faut toujours qu’il y ait un élément rouge, j’adore cette couleur, je ne peux pas m’en passer. Le rouge est comme une personne, quand il arrive sur le papier, je me dis pareil:  » ah, tu es là toi ! » 😉 Pour ce qui est des senteurs, je rêverais d’un parfum rouge ( un vrai jus rouge cerise transparent-mais qui déteindrait pas sur la peau, hein ?! Lol) qui sentirait le « vert », comme l’herbe coupée ou la feuille froissée, ou encore la pluie sur la menthe du jardin… Tu crois que ça existe ? Allez, au boulot ! Je plaisante, pardon pour ce pavé, et encore bravo pour ton blog.

  • Hello Timai; ça fait quelques mois que je fais partie de la « majorité silencieuse » qui suit ton blog sans (oser ? ;-)) poster de commentaires…C’est ton précédent article-et la petite vidéo « Grâce » qui m’y a décidée. J’aime beaucoup ta vision de la beauté au sens large et ta façon de parler de la couleur, ce qui est normal puisque c’est ton métier. Le mien c’est le dessin , et la couleur est aussi très importante. Dans mes dessins perso, par exemple, il y a toujours un élément rouge; j’adore cette couleur, je ne peux pas m’en passer. Quand le rouge arrive sur le papier, je me dis pareil : »ah, te voilà toi! » Pour ce qui est des senteurs, je rêve de trouver un parfum rouge (un vrai jus rouge cerise transparent -mais qui déteindrait pas sur la peau, hein! 😉 qui sentirait le « vert », c’est à dire l’herbe coupée, ou la feuille froissée, ou bien la pluie sur la menthe du jardin…Tu crois que ça existe ? Allez, au boulot ! Je plaisante, pardon pour ce pavé, et encore bravo pour ton blog.

  • C’est fou ce que j’apprend là, ce parfum c’est celui que j’ai reçu pour mes 16 ans (cette année), je le porte tous les jours et je l’aime d’amour, le flacon est si beau, si je le comtemple je me perd dans sa couleur. Merci Timai ! <3

  • enh mon dieu tu es la girl qui rend ma vie lumineuse ! c’est mon parfummmm ( je suis passé du normal à l’essenza) j’adore cette bouteille je l’avoue, et j’adore l’odeur mais ça c’est une autre histoire !

  • J’adore cette couleur, très profonde. Elle a bien été reprise sur la publicité, non?

    Je n’ai pas encore de véritable réalisation professionnelle, mais je participe à un blog de critiques culturelles. N’hésite pas à y faire un tour, partager, faire des remarques… Et à venir chercher des avis sur les expos parisiennes ou des découvertes musicales et artistiques !
    http://cestlepointc.wordpress.com/

    xxx
    Louise

  • À chaque fois, je suis émerveillée dès lors que tu abordes le thème de la couleur ; cela trouve un écho fou, en moi.
    Il y a des jours où j’espérerais presque te croiser, pendant mes ballades à Paris, juste pour pouvoir te remercier pour tout ça (et te faire un bisou sur la joue, tiens).

  • Ton travail à l’air passionnant et la façon dont tu en parle le rend encore plus interressant, je suis étudiant en illustration et la couleur m’a toujours attirée.
    S’il te plait reparle nous de ton travail. Encore et encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *