London is so … exotic!

So stylish. Des coupes invraisemblables. J’aimerais tellement avoir la liberté de me raser la tête, mais je n’oserai jamais. jamais! J’ai trouvé cette jeune femme absolument Wouhaou! *****

Ola! que tal?! today, hablamos de London! hahaha!

Alors d’habitude, lors de mes voyages, je vous parle surtout de rencontres colorielles, mais là, on va parler des gens; ce qui n’est pas sans rapport.

C’est étrange comme une ville peut changer. Je veux dire dans votre ressenti. Londres et moi, ça n’avait jamais vraiment pris. Des souvenirs de colo (à chialer non stop)(maman, veux voir mamaaaaaannnn)(hahaha). De petits week ends touristiques. Des amis qui s’y ennuyaient et/ou tombaient en dépression (city style). Bref, Londres, ça ne m’intéressait pas du tout.

Et puis, depuis que Priscilla m’a fait rencontrer Kathrin l’année dernière, tout a commencé à changer. Les gens. voilà, les gens! Et les lieux dans lesquels ils m’emmènent. Bien sur, ça change tout.

Et puis la semaine dernière, Sébastien m’a emmenée tourner un petit film documentaire sur Londres. Pour une fois, c’était lui le boss 😀 Ensemble, et avec John, le preneur de son, nous avons parcouru la ville pour rencontrer les Londoners, et la découvrir à travers eux. Enfin, c’est un peu plus riche que ça, mais je vous en reparlerai. Promis.

Les personnes croisées/rencontrées la-bas sont tellement différentes des parisiens que je croise/rencontre ici. Un peu barrées, beaucoup moins prudentes, pas vraiment lisses, hyper ouvertes, soooo créatives … vous avez dit cools?!


L’artiste féministe Sarah Maple, nous a fait naviguer dans sa dernière expo; dans cette salle rose, elle y « empower » des héroïnes de Walt Disney en leur donnant des rôles de physicienne, business woman, juge etc, et surtout un bon diplôme :

Pour moi qui travaille dans la beauté, sur la féminité, qui ai une fille de 6 ans, c’est très inspirant. Allez voir son blog, ça vous remet les idées en place.

Globalement, j’ai trouvé une véritable fraîcheur. D’où ce sentiment inattendu d’exotisme. rho, il y a sûrement de cons hein, mais on les a pas vus. J’ai comme l’impression d’incarnations plus fortes. Punk. Du tempérament, de l’expérimentation, de la curiosité, de la réflexion. Roughly speaking, beaucoup de beauté. Big <3.
Je vous laisse devant le National Theatre vêtu de turquoise et de parme, avec Alicia, l’une de nos « héroïnes ».

Vous me direz ce que vous pensez de Londres et des londoniens, oki?

Thousands of kisses.


**** : Faut que je vous dise quand même, Sebastien tombait amoureux env. toutes les heures. là, il m’en a un peu voulu de ne pas avoir pris le numéro de cette fille. sorry Seb. Si vous la croisez… please, let us know.

Il y a 4 années / Bouche 15 commentaire(s)

15 commentaire(s)

  • C’est drôle que tu dises ça, alors que je te trouve tout à fait londonienne dans ton style, ta spontanéité, ton « cool ». Personnellement, c’est plutôt Paris qui ne m’a jamais vraiment inspirée. Je trouve cette ville tellement engoncée dans son rôle de « plus belle ville du monde », dans son « devoir de tradition française » (je ne sais pas si je me fais comprendre?!), qu’elle en manque d’inspiration. A Londres, on s’éloigne souvent du « bon goût », mais on se rapproche tellement du « lâcher prise » et du « s’en foutre » dont tu parles souvent. A part ça, j’adore tes photos, je veux croiser ces gens dans la vraie vie !

  • londres des bons souvenirs, de très bons souvenirs même mais je n’ai pas rencontrer encore les londoniens seulement la ville mais tu donnes envie
    je suis assez peu sortie à Londres pour tout dire hormis un mémorable 31 janvier

  • london i ♥ mais je n’ai pas vraiment fait la rencontre des londoniens sauf lors d’une mémorable soirée du 31…ta découverte donne envie..en fait j’aime bien découvrir des choses le jour, la nuit mais j’ai toujours un côté je vais pas y aller toute seule et je n’arrive jamais à embringuer les gens..( tiens faut que j’y pense sérieusement…ton blog en plus de donner envie d’être belle à des vertus thérapeutiques, j’exorcise des vieilles peurs/croyances)

    pour seb dis lui qu’un homme qui prend les devants ça le fait 😉 ( pour la prochaine fois) et je lui souhaite good luck

    • merci!
      oui c’est drôle comme on peut passer à côté d’une ville quand on ne connait pas les gens qui y habitent. pour Londres, c’est plutôt facile, car ils sont très accessibles. sweet!
      @ céline : c’est drôle que tu me trouves « londonienne ». je me retrouves aussi dans ce côté pas trop engoncée, et surtout pas attachée, ni même sûre d’un éventuel bon goût.

  • Oh Londres c´est ma ville préférée !!
    A 9 ans je voulais déjà y vivre, à 15 ans en passe de quitter le domicile parental pour aller en boarding school. Et finalement à 32 ans me voilà à Berlin. Ici le je « m´en foutisme » fait partie de la culture locale, un peu comme à Londres. Berlin est une ville qui se cherche encore et Londres une ville qui s´est trouvée.

    Une petite demande à toi Mai, à Dr. Loan et/ou aux lectrices/lecteurs: avez-vous un petit remède (tout doux) contre une belle bronchite avec une bonne toue sèche qui me cloue au lit depuis samedi ? Je suis allée voir mon doc/homéopathe qui m´a pescrit des médocs mais rien à faire je suis à plat…

    • @Carine : poor you! Pour les toux seches, je suis assez fan de la pirite de fer, et de miel. Mais ne suis pas medecin. Repose toi surtout un Max.
      Pour Berlin c’est aussi wahou 😉 je dirais pas trop que c je m’enfoutiste. Les mises en beauté, comme a Londres sont belles et bien vivaces. En revanche oui, on se fout de l’élégance et on casse les clacissismes

  • J’adore Londres, même sans connaître personne, je trouve justement que tous ces mélanges et toutes ces audaces lui donnent une atmosphère de liberté. On a l’impression que l’on pourrait oser beaucoup plus sans être forcément jugé, ils voient tellement de différences qu’ils s’en foutent! Je m’y sens plus libre et plus vivante, j’aimerai pouvoir y vivre….

  • Dix ans de Londres plus tard, j’y suis toujours… (Ce qui devrait expliquer le manque d’accents et les fautes dans mon texte)
    J’ador Londres, je m’y retrouve et m’y trouve acceptee 100%. C’est une ville ou on peut etre n’importe qui, ressembler a n’importe quoi, aller n’importe ou habille n’importe comment… et ca passe (presque) toujours parce que les gens (enfin, pas tous, helas le cons sont partout!!) ont une grande tolerance, une grande ouverture d’esprit, une grande creativite, une grande envie de vivre la vie! Franchement a cote, Paris c’est tellement coince! Il me reste plus qu’a aller vivre un peu a Berlin et je pense que je serais comblee :-)
    Finally, merci pour ton superbe blog, je l’ai decouvert depuis peu et je passe mes soirees a lire tes anciens posts. Ton univers me plait beaucoup, alors oui, un grand merci :-)

  • Avec mes amies on se fait 3 jours par an à Londres. Les anglais sont très cools dans le sens ou ils sont très à l’aise dans ce qu’il porte et assument complètement. Au départ on été plutôt étonnées et finalement ça m’a beaucoup décompléxé, alors merci les Londoniennes!
    Oh et ce que j’aime par dessus tout c’est léextrême gentillesse des commercants, dans la vente et la restauration, c’est un vrai plaisir d’y faire du shopping!
    J’ai hâte de voir ce documentaire, peut-être y aura t-il des adresses a tester lors de mon prochain week end?!
    Tout comme Juls j’ai découvert ton blog récemment, et quel bonheur!! Je relis tes anciens articles et note tes conseils précieusement! Merci beaucoup 😉

    • merci Juls et Marjane. oui les londoniens que nous avons rencontrés nous ont tous parlé de cette liberté d’expression immense. J’ai trouvé ça tellement inspirant.
      Marjane d’ailleurs c’est marrant, parce qu’en rencontrant Sarah Maples, j’ai tout de suite pensé à Marjane Sastrapi. Une sorte de (mise en) beauté perse… douée d’un sacré caractère 😀

  • trop cool Londres! Ca fait vraiment partie des petites destinations sympa et accessibles! J’aime trop me faire 4-5 jours là bas, même si ça passe beaucoup trop vite!

    Par contre, Londres, ça fait mal aux pieds!^^

    Sarah Maple, j’en ai entendu parler. J’adore l’idée très girlpower! So 2012 quoi!

  • Londres est mon paradis, c’est un lieu où tu peux te balader en pyjama ou en ce que tu veux, tout le monde s’en fout….tu peux être qui tu veux et qui tu es, c’est une ville tolérante et ouverte et libre. Alors que Paris est tellement coincée! Quand je vais trois jours à Londres,je mets un mois à me remettre quand je rentre à Paris et que je vois l’attitude des gens….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *